9 mars 2022
Après plus de 13 années en politique municipale
L’organisation et l’adaptation sont les clés du succès pour Maud Allaire
Par: Alexandre Brouillard

La mairesse de Contrecœur, Maud Allaire, est fière du travail qu’elle a accompli en plus de 13 années de politique municipale. Photo Philippe Manning

Œuvrant depuis plus de 13 ans en politique municipale, la mairesse de Contrecœur, Maud Allaire, est habituée aux horaires chargés. Son secret pour remplir toutes ses obligations : exceller dans la conciliation de ses obligations professionnelles et personnelles grâce à une organisation hors pair.

Publicité
Activer le son

Après deux mandats comme conseillère municipale de 2009 à 2017, Maud Allaire a été réélue à la mairie de Contrecœur en novembre dernier. Alors qu’elle entame son second mandat, forte de plus de 13 années d’expérience en politique municipale, elle est toujours habitée par la même envie de bien représenter les quelque 10 000 habitants de Contrecœur grâce à son expérience et sa rigueur.

Lors de ses débuts en tant que conseillère, Mme Allaire jonglait entre sa vie de famille, son rôle de conseillère, son travail et ses études. « À mes débuts, mes trois garçons étaient plus jeunes. J’ai réalisé mes deux mandats de conseillère de cette façon. Ça prenait donc un mari très présent qui était aussi capable de s’occuper de nos fils et de la maisonnée. Le travail d’équipe était donc important », raconte-t-elle.

Quelques années plus tard, Maud Allaire commence son deuxième mandat à la mairie avec un rythme différent, alors que ses fils sont majeurs et autonomes. « Ce nouveau rythme est vraiment apprécié, admet-elle. Je les vois grandir et leurs ailes de liberté poussent. Ce sont des changements constructifs. »

Depuis ses débuts en politique municipale, Mme Allaire mise sur une bonne organisation pour s’assurer de bien servir ses concitoyens malgré son horaire chargé. « Je suis très organisée et structurée, ce qui m’a toujours permis d’être présente pour mes fils. […] Je crois que j’arrive à bien jumeler mon rôle de maman à mes rôles de mairesse, d’amie, d’épouse et de fille envers mes parents », soutient-elle.

Sa bonne capacité d’adaptation lui permet aussi de bien concilier les différents aspects de sa vie. « L’adaptation est primordiale parce qu’une journée peut changer rapidement. Il faut donc être capable de s’adapter et de toujours être en mesure de prioriser ce qui doit être fait pour toujours être prête à intervenir au bon moment », indique Mme Allaire.

Par ailleurs, étant une grande sportive de nature, la mairesse réserve toujours du temps dans son horaire pour des activités physiques afin de favoriser sa santé mentale. « Même si je fais du sport, je travaille quand même, assure-t-elle. Si je vais faire un 12 kilomètres de ski de fond ou si je vais m’entraîner le matin, ça me permet de faire une pensée stratégique pour organiser mon horaire. »

L’importance de la parité en politique

Depuis qu’elle s’est lancée en politique en 2009 avec l’ambition de travailler pour protéger l’environnement, porter ses idées et être une agente de changement, Maud Allaire est fière, 13 ans plus tard, de voir augmenter le nombre de femmes en politique.

« Au Québec, lors de mon premier mandat, les femmes occupaient seulement 18 % des postes politiques et maintenant, on est rendu à 26 %. Pour moi, c’est très important d’être présente pour la relève », indique Mme Allaire.

Pour cette dernière, il ne fait aucun doute que la politique est encore un monde d’hommes. Il est donc important que les femmes fassent leur place. « Je sens ces changements s’opérer actuellement. Ainsi, pour favoriser l’intégration des femmes, je crois important de les coacher et de leur apporter des outils », indique-t-elle.

Pour ce faire, Mme Allaire s’implique dans différents partenariats avec la Fédération canadienne des municipalités (FCM) pour discuter de la gouvernance au féminin et de l’importance de la parité en politique.

« Les hommes et les femmes sont tous importants sur les conseils municipaux. On a tous des visions qui doivent être exprimées pour faire des projets porteurs et plus complets. […] C’est donc important que les femmes portent leur voix », conclut Maud Allaire.

image