12 janvier 2022
L’ouverture des sentiers se fait toujours attendre dans la région
Par: Alexandre Brouillard

Les passionnés de VTT et de motoneiges ne peuvent pas encore emprunter les sentiers de la région en raison du manque de neige. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

Les hivers se suivent et se ressemblent pour les adeptes de motoneiges et de VTT de la région. Après avoir commencé la saison à la mi-janvier l’an dernier, ils devront encore une fois prendre leur mal en patience en 2022 et espérer une bordée de neige pour voir les sentiers ouvrir bientôt.

Publicité
Activer le son

« Aucun sentier n’est ouvert, informe d’emblée le président du Club des neiges de Sorel-Tracy, Benoit Thivierge. Il n’y a pas eu assez d’accumulation. On ne peut même pas faire les ponts de neige. »

Bien que Dame Nature soit encore avare de précipitations de neige cet hiver, M. Thivierge s’attend à un fort achalandage sur les sentiers de la région. « Les gens sont prêts. On est plus de 1200 membres cette année. Ça prend seulement une neige flottante et on pourrait ouvrir d’ici une semaine », soutient-il.

Même signal du côté du Club VTT Vagabond du Bas-Richelieu. « On se prépare pour une grosse saison sur nos sentiers. […] L’année passée, on était 520 membres. Actuellement, on est 315, mais plusieurs personnes devraient s’inscrire lorsque les sentiers ouvriront. C’est la même situation toutes les années », affirme le président du Club VTT Vagabond du Bas-Richelieu, Yannick Beaudreau.

Ce dernier se réjouit de la nouvelle portion du circuit qui permettra aux gens de circuler en partie au centre-ville de Sorel-Tracy pour utiliser le pont Turcotte. « Cette décision fait le bonheur de nos membres, assure M. Beaudreau. Beaucoup d’entre eux avaient maintenant peur de passer sur le pont de glace à l’arrière des sœurs clarisses [résidence Marie-Chantal] parce que c’était rendu un passage périlleux. »

Rappelons que cette décision a été prise en décembre dernier par le conseil de ville de Sorel-Tracy qui a conclu une entente à cet effet avec le ministère des Transports.

D’ici l’ouverture des sentiers, les deux groupes procéderont à l’installation de la signalisation. « Nous attendons à l’ouverture pour éviter que les gens se promènent avant que les sentiers soient ouverts. On veut absolument que les utilisateurs respectent les droits de passage et les agriculteurs », explique Yannick Beaudreau.

Une saison dictée par la pandémie?

L’hiver dernier, les adeptes de motoneiges et de VTT avaient vécu une saison bien différente en raison de la pandémie. Les moments d’ouverture des relais étaient variables, les utilisateurs devaient limiter les contacts et les déplacements interrégionaux étaient interdits.

Cette année, les relais peuvent demeurer ouverts en respectant les dernières mesures sanitaires dictées par le gouvernement du Québec. Ils peuvent seulement servir de la nourriture pour emporter. De plus, les gens pourront se déplacer entre les différentes régions du Québec cet hiver, alors qu’aucune consigne concernant les déplacements interrégionaux n’a été annoncée. La circulation à motoneige sera toutefois interdite de 22 h à 5 h, selon le couvre-feu en vigueur.

Avec la fébrilité habituelle qu’engendre le début de la saison de motoneige et de VTT dans les sentiers enneigés, Benoit Thivierge informe que les gens qui souhaitent les emprunter sans droit de passage pourront le faire lors du week-end des portes ouvertes qui se déroulera les 19 et 20 février prochains.

« L’événement était initialement prévu les 15 et 16 janvier, mais avec le manque de neige, la Fédération des clubs de motoneigistes du Québec l’a repoussé en février », précise-t-il.

Finalement, la Semaine internationale de la sécurité à motoneige se déroulera du 15 au 23 janvier 2022. La Fédération tiendra plusieurs activités en sentier pour sensibiliser la communauté motoneigiste aux bonnes pratiques. Advenant l’ouverture des sentiers de la région d’ici là, des policiers arpenteront le circuit pour assurer la sécurité des usagers.

image