16 mars 2022
Échos de la MRC de Pierre-De Saurel du 9 mars
Maison de la musique : des Vêpres musicales bonifiées
Par: Jean-Philippe Morin

Les conseillers régionaux de la MRC de Pierre-De Saurel étaient réunis le 9 mars. Photo capture d’écran

Réunis en séance du conseil le 9 mars, les maires de la MRC de Pierre-De Saurel ont autorisé la Maison de la musique de Sorel-Tracy à tenir sa Tournée des Vêpres musicales cet été.

Publicité
Activer le son

L’an dernier, la Tournée des Vêpres musicales consistait à produire des spectacles sur des parvis d’église de quatre municipalités de la région. Le projet met en valeur le patrimoine bâti et sensibilise la nouvelle génération à l’histoire à travers ses lieux de culte. Pour chaque spectacle, on retrouve un musicien, un musicienne ou un groupe offrant un spectacle musical, accompagné(es) d’un(e) artiste en arts visuels.

« Cette année, la Maison de la musique veut bonifier l’expérience et étendre le projet aux 12 municipalités. Les spectacles auront lieu toutes les fins de semaine, de juin à septembre », a expliqué la présidente du comité culturel et mairesse de Yamaska, Diane De Tonnancourt, lors de la séance du 9 mars.

En plus de la prestation des artistes, les citoyens auront droit à un souper gastronomique pouvant compter une cinquantaine de personnes avec des chefs de la région.

En plus d’approuver ce projet, le conseil de la MRC a octroyé une aide financière de 5000 $ à la Maison de la musique pour aider sa mission.

Parc éolien

Le président du Parc éolien Pierre-De Saurel (PEPS) et maire de Sorel-Tracy, Serge Péloquin, a dressé un bilan des deux premiers mois du parc. En janvier 2022, le PEPS a récolté 4632,7 MWh d’électricité alors que l’objectif était de 5000 MWh. Toutefois, en février 2022, 6838 MWh d’électricité ont été enregistrés avec un objectif de 6100. Pour les deux mois, un gain de 373,7 MWh a été noté.

De plus, le parc a procédé à la réparation de pales en octobre 2021. L’organisation a colmaté les dommages les plus sévères qui ont été décelés à la suite d’une inspection. « Il n’y a eu aucun arrêt majeur en raison de l’entretien », assure M. Péloquin.

image