8 novembre 2021
Avec seulement une voix de plus que le maire sortant
Marie Léveillée devient mairesse de Saint-Gérard-Majella sous fond de zizanie
Par: Alexandre Brouillard

Marie Léveillée a été élue mairesse de Saint-Gérard-Majella avec seulement une voix de plus que son adversaire Georges-Henri Parenteau. Photo gracieuseté

Le maire sortant, Georges-Henri Parenteau, n’a pas été en mesure de se faire réélire pour un second mandat à la mairie de Saint-Gérard-Majella. Photo Simon Ménard

Une pancarte de l’Alliance citoyenne avait été vandalisée dans les derniers jours. Photo gracieuseté

La candidate de l’Alliance citoyenne à la mairie de Saint-Gérard-Majella, Marie Léveillée, a remporté l’élection par seulement un vote de plus que le maire sortant Georges-Henri Parenteau, soit 92 contre 91. La majorité des citoyens se sont rendus au bureau de vote, alors que le taux de participation a été exceptionnellement élevé à 84,8 %.

Publicité
Activer le son

« Je suis satisfaite du résultat, assure d’emblée Mme Léveillée, qui a été directrice générale de Saint-Gérard-Majella de 2002 à 2011. Tous les membres de l’équipe étaient motivés et ont travaillé fort. Je suis fière de ma campagne et de mon équipe. »

Pour sa part, le maire sortant, Georges-Henri Parenteau, affirme ne pas être amer de ne pas avoir été réélu pour un second mandat à la mairie de la municipalité. « J’ai fait le travail quand j’étais en poste, mais j’aurais aimé rester. Je suis fier d’avoir fait 17 années dans le monde politique à Saint-Gérard-Majella », affirme-t-il, tout en assurant qu’il demandera un recomptage des votes pour s’assurer du résultat.

Au lendemain des élections, cinq des six postes de conseiller municipal à Saint-Gérard-Majella ont été gagnés par un membre de l’Alliance citoyenne. Seulement le poste numéro quatre, opposant Mélanie Parenteau de l’équipe Georges-Henri Parenteau à Yves Villiard de l’Alliance citoyenne nécessitera vraisemblablement un second scrutin, alors que les deux candidats sont nez à nez avec 92 votes chacun.

Un taux de participation élevé

Pour la nouvelle mairesse de la municipalité, il ne fait aucun doute que le taux de participation élevé est un signal des préoccupations des citoyens. « Il y a un clivage dans le village. Les élections et les derniers mois ont galvanisé pas mal les citoyens. Les enjeux étaient grands », admet-elle.

La dernière année a été tumultueuse dans la municipalité, alors que le conseil municipal faisait face à beaucoup de contestations de la part de citoyens concernant l’agrandissement de la salle communautaire et de l’utilisation des subventions.

« On a l’intention d’agir différemment du dernier conseil. On va apprendre de leurs erreurs. On vit dans une petite municipalité, donc c’est facile d’avoir le pouls des citoyens. C’est ce qu’on va faire et on sera plus transparent », soutient Mme Léveillée.

Par ailleurs, elle assure que le conseil municipal honorera le contrat de l’agrandissement de la salle communautaire avec la compagnie Drumco. « Les travaux sont avancés. Il est trop tard pour faire marche arrière. J’ai aussi arrêté les démarches judiciaires que j’avais commencées », assure-t-elle.

Une campagne dictée par les tensions

La campagne électorale a été marquée par de nombreuses tensions dans la municipalité. Si bien que la présence de la Sureté du Québec (SQ) a été nécessaire dans les dernières semaines, alors que des pancartes électorales ont été vandalisées et que des personnes se sont disputées.

« Une de nos pancartes a été vandalisée il y a quelques jours et certaines ont été arrachées. Un membre de notre équipe a même été bousculé », déplore Marie Léveillée.

De son côté, M. Parenteau raconte que l’Alliance citoyenne avait installé une pancarte devant le bureau de vote et qu’une bagarre a éclaté lorsqu’un citoyen l’a retirée avec l’approbation de la direction des élections au Québec. « Ils n’avaient pas droit de mettre une pancarte là. La présence de la SQ a même été nécessaire hier [le dimanche 7 novembre] après la bagarre », raconte-t-il.

Malgré les derniers jours plutôt tumultueux, la nouvelle mairesse souhaite rencontrer le conseil municipal ainsi que la directrice générale de la municipalité, Anny Boisjoli, dans les prochains jours pour « s’aligner ». Le prochain conseil municipal à Saint-Gérard-Majella aura lieu le lundi 15 novembre prochain.

image