11 mai 2022 - 07:00
Marie-Soleil Beauregard élue conseillère au poste #1 à Saint-Aimé
Par: Katy Desrosiers
La candidate Marie-Soleil Beauregard est la nouvelle conseillère au poste #1 à Saint-Aimé. Photo gracieuseté

La candidate Marie-Soleil Beauregard est la nouvelle conseillère au poste #1 à Saint-Aimé. Photo gracieuseté

La citoyenne Marie-Soleil Beauregard a remporté le scrutin du 1er mai à Saint-Aimé et devient la conseillère au poste #1. Elle a obtenu une majorité de 73 votes sur son adversaire Luc Nadeau.

En tout, 385 électeurs étaient inscrits. Sur ceux-ci, 127 sont allés voter (33 %), dont 58 par anticipation le dimanche 24 avril. Mme Beauregard a reçu 100 votes alors que son adversaire Luc Nadeau en a reçu 27.

La conseillère remercie ceux et celles qui se sont déplacés pour aller voter. « Je suis très heureuse d’avoir été élue. J’ai confiance que je serai en mesure de bien remplacer Martin [Berger] au sein du conseil », affirme-t-elle.

Mme Beauregard a été assermentée le 9 mai. Elle a assisté aux dernières réunions du conseil en tant que citoyenne et a très bien été reçue par les membres.

« Comme il n’y a pas présentement de dossiers litigieux ou de projets majeurs en cours, je vais surtout commencer par prendre le temps de me familiariser avec les différents aspects du Ministère des Affaires municipales.

Je veux surtout travailler avec le conseil pour conserver la saine gestion de la municipalité et le maintien de son statut hautement agricole au cœur de la MRC », soutient Mme Beauregard.

Elle souhaite contribuer avec le conseil à ce que Saint-Aimé conserve ses bonnes relations avec les autres municipalités.

La conseillère, native de Belœil, a emménagé à Saint-Aimé il y a 13 ans pour devenir copropriétaire de la ferme sur laquelle son mari a grandi. Elle a fait de la recherche en microbiologie des sols pour Agriculture Canada avant de devenir agricultrice à temps plein il y a une dizaine d’années.

Elle dit accorder une immense importance à l’éducation, ce pour quoi elle s’est impliquée à l’école primaire de ses trois fils (conseil d’établissement, comité de parents, etc.).

Au cours des dernières années, elle s’est surtout impliquée dans l’intégration des réfugiés à Saint-Hyacinthe avec la Maison de la famille des Maskoutains.

image