20 octobre 2021
Maud Allaire fière de son bilan des quatre dernières années à la mairie de Contrecœur
Par: Alexandre Brouillard

La candidate sortante à la mairie de Contrecœur, Maud Allaire, a présenté son bilan en indiquant que la Ville est en pleine effervescence. Photo Philippe Manning

La candidate sortante à la mairie de Contrecœur, Maud Allaire, est fière et reconnaissante des réalisations de son administration, depuis 2017, dans plusieurs domaines, dont l’économie et l’environnement. À l’intérieur de son bilan, elle indique que la Ville est en pleine effervescence et que la population s’accroît à un rythme accéléré.

Publicité
Activer le son

Rejointe par le journal Les 2 Rives la semaine dernière, Maud Allaire n’a pas accepté notre demande d’entrevue téléphonique, nous référant plutôt à ses communiqués.

À l’intérieur de son bilan des quatre dernières années à la mairie de Contrecœur, Mme Allaire indique que la Ville possède un surplus monétaire de 8 389 600 $ répartis dans plusieurs réserves pour poursuivre son développement. « Il est important de spécifier que la Ville se développe à l’intérieur d’un cadre financier équilibré et une saine gestion des fonds publics », peut-on lire dans son communiqué.

Elle signale également dans le communiqué que « la population [de Contrecœur] continue de croître à un rythme accéléré. La Ville accueillera bientôt son 10 000e citoyen. […] De 2018 à 2020, 411 nouveaux lieux de résidence ont été créés, et même en période pandémique, Contrecœur a accueilli de nombreux nouveaux commerces. »

« Par ailleurs, en 2021, Contrecœur a joint pour la première fois de son histoire le palmarès des cent municipalités du Québec les plus heureuses, un accomplissement formidable », ajoute-t-elle.

Plusieurs réalisations

À l’intérieur de son bilan, la mairesse sortante se dit fière de plusieurs réalisations accomplies lors de son premier mandat, entre 2017 et 2021. Tout d’abord, concernant le développement économique, elle souligne entre autres l’appui de la Ville à l’égard de la stratégie de promotion d’achat local, la présentation des projets majeurs de développement économique auprès de différentes instances et paliers gouvernementaux concernant la zone industrialo-portuaire et l’annonce de l’arrivée de plusieurs commerces à Contrecœur, tels que Canac, Marché Contrecœur, IGA Extra, SAQ, Dollorama, Eggspress, Opto-Réseau, Chico, Banque Nationale et A & W.

Ensuite, Mme Allaire souligne la mise en œuvre de réalisations environnementales, telles que la mise en place d’un plan d’action en développement durable axé sur l’environnement, l’élaboration d’un carnet de santé des bâtiments municipaux pour les rendre durables et l’appui du conseil municipal au Comité de protection des berges et protection des bandes riveraines.

Puis, toujours dans son bilan, elle signale aussi plusieurs réalisations quant au développement communautaire et à la qualité de vie familiale. Elle désigne la mise à jour du Plan d’action de la Politique des familles et des aînés, la consultation citoyenne pour l’aménagement du parc Amable-Marion avec un module de jeux, des jeux d’eau ainsi que des stations d’entrainement et l’ajout de mobilier urbain, de balançoires et de fontaines dans les parcs de la municipalité.

Finalement, concernant le développement touristique et culturel, la candidate à la mairie souligne l’aménagement de la place François-De Sales Gervais par l’obtention d’une subvention de près d’un million de dollars de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) en vue de la création d’une plage urbaine et d’un quai adapté pour les embarcations à pagaies. Elle cite également l’adoption de la première Politique culturelle de Contrecœur.

Finalement à trois semaines du scrutin, Maud Allaire est fière d’avoir réussi à concrétiser de nombreux projets porteurs d’avenir à Contrecœur. « La Ville de Contrecœur connaît aujourd’hui un essor remarquable en plus de bénéficier d’une place plus qu’enviable au sein de l’ensemble des municipalités du Québec », assure-t-elle dans le communiqué.

image