21 septembre 2022
Une soixantaine d’employés produisent 30 000 joints par jour dans l’ancienne prison
Nuances MJ « roule » à plein régime
Par: Jean-Philippe Morin

Le PDG Rolland-Pierre Chalifoux, accompagné de ses employés Pierre Gemme (directeur de production), Marie-Soleil Dupuis (opératrice) et Martial Farly (chef de la maintenance), est heureux de voir l’usine de joints préroulés fonctionner à plein régime. Photo gracieuseté

Un an après avoir obtenu son permis de transformation de cannabis par Santé Canada, l’entreprise Nuances MJ a le vent dans les voiles. Une soixantaine d’employés travaillent à rouler environ 30 000 joints par jour dans l’ancienne prison de Sorel-Tracy.

Publicité
Activer le son

Le président-directeur général de Nuances MJ, Rolland-Pierre Chalifoux, se souvient de sa première journée après avoir reçu cette fameuse licence tant attendue, en juillet 2021.

« On avait fait 200 joints! On se disait : « ayoye, on ne va jamais réussir!« (rires) Finalement, on a embauché plus de monde, acheté plus de machines, puis là on en fait 30 000 par jour, alors qu’on avait comme objectif d’en faire 25 000. On a travaillé fort pour y arriver, mais ça paye présentement », se réjouit-il.

En 2017, M. Chalifoux a lancé son entreprise, mais il ne se doutait pas que cinq années auraient été nécessaires pour que tout soit en place.

« Avant d’avoir notre permis et de démarrer la production, il fallait parler avec des clients, modifier le bâtiment pour le mettre aux normes, etc. Il y a eu beaucoup de travail avant pour que tout soit prêt. On a commencé notre production en octobre 2021 et on avait hâte de commencer! », raconte-t-il.

D’ici six mois ou un an, Rolland-Pierre Chalifoux aimerait augmenter de 60 à 70 son nombre d’employés. Si plusieurs entreprises ont des difficultés avec le recrutement, ce n’est pas trop le cas pour lui. « C’est un peu moins facile pour les postes spécialisés, mais du côté de la production, on est chanceux. C’est un nouveau domaine qui suscite la curiosité, alors les gens appliquent. Des promotions se donnent tous les jours, les gens sont heureux chez nous », soutient-il.

Des objectifs ambitieux

Sa plus grande fierté est d’être maintenant considéré comme le plus gros producteur de joints préroulés au Québec et dans le top 3 au Canada. « On a vraiment réussi à tailler notre place dans l’industrie. La prochaine étape est de sortir du Québec », lance M. Chalifoux avec assurance.

Pour ce faire, d’importants investissements seront nécessaires d’ici les trois à cinq prochaines années. « On planifie déjà la phase 2 qui va nous permettre de doubler tout ça. On vise donc 140 employés d’ici cinq ans. L’avantage, c’est que la prison est grande, donc on a de la place, mais il faut prévoir d’importants travaux parce qu’en ce moment, je ne peux pas dépasser 70 employés avec l’aménagement qu’on a », explique le PDG de Nuances MJ.

Un produit en vente

Avec la marque de commerce Irony, M. Chalifoux et son équipe ont créé un tout premier produit, qui se nomme Petit Pétard. Il est en vente en ligne depuis la semaine dernière.

« On ne produira jamais de cannabis, mais comme on l’achète de plusieurs producteurs pour le transformer, on connaît bien les produits. Alors on a fait un assemblage de variétés à partir de produits qu’on aime, puis on a conçu le Petit Pétard. C’est le premier de plusieurs produits qu’on veut créer », conclut Rolland-Pierre Chalifoux.

image