15 décembre 2021
« On se situe où on le pensait en début de saison » – Éric Messier, entraîneur-chef des Rebelles
Par: Alexandre Brouillard

Les Rebelles du Cégep de Sorel-Tracy misent sur une des meilleures offensives de la ligue avec 96 buts marqués en 24 matchs cette saison. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

Après plusieurs mois loin des patinoires en raison de la pandémie, les Rebelles du Cégep de Sorel-Tracy ont renoué avec l’action en septembre dernier. Après 24 matchs disputés cette saison, ils ont signé 11 victoires et pointent à la septième position du classement général sur 13 équipes.

Publicité
Activer le son

« C’est un début de saison satisfaisant, mentionne d’emblée l’entraîneur-chef des Rebelles du Cégep de Sorel-Tracy, Éric Messier. On joue pour environ 0,500 et on se situe où on le pensait en début de saison. »

Malgré deux défaites de suite en lever de rideau, les 10 et 12 septembre, la panique ne s’était pas emparée de l’équipe. La troupe soreloise avait rebondi avec trois victoires consécutives. « À chaque match, on se donne la chance de gagner. Le classement de première division collégiale est toujours très serré et on s’attend à ce qu’il le soit jusqu’à la toute fin », soutient l’entraîneur-chef, qui en est à sa 12e campagne à la barre de l’équipe, excluant la saison 2020-2021 qui a été annulée à cause de la pandémie.

Malgré leur rang au classement, ils sont à seulement sept points de la tête. En fait, seulement 12 points séparent la dixième et la première position.

Une formation réduite

Bien que les Rebelles connaissent un début de saison satisfaisant, l’entraîneur-chef compose avec une formation réduite. « En début de saison, on avait 25 joueurs, dont trois gardiens. Toutefois, trois joueurs et un gardien ont quitté l’équipe pour diverses raisons », explique M. Messier.

C’est donc dire que les Rebelles comptent actuellement sur 21 joueurs, sans compter les blessés. « Ce n’est pas un problème, affirme l’entraîneur-chef. Les gars veulent gagner et ils sont dédiés à l’équipe. Les vétérans montrent le chemin aux plus jeunes. »

M. Messier souligne que c’est la première année qu’il doit composer avec des agents de joueurs. « Ce n’était pas le cas avant, assure-t-il. Certains joueurs se font dire que c’est mieux d’aller jouer aux États-Unis dans des prep school. Mais ce n’est pas le cas. Notre ligue est la meilleure après la LHJMQ pour des gars de cet âge. Ils pensent que le terrain est plus vert ailleurs, mais non. »

Objectif : séries éliminatoires

L’objectif du début de saison est le même pour les Rebelles, soit atteindre les séries éliminatoires. « Après les Fêtes, il restera 12 des 36 matchs à disputer. Nous serons prêts et reposés », assure l’entraîneur-chef.

Alors qu’ils devront jouer de bons matchs pour participer à la danse printanière, les Rebelles pourront encore compter sur une attaque dévastatrice en 2022. Cinq joueurs ont déjà amassé plus de 20 points cette saison, soit Jordan Prepszl (33), Hugo Vezina-Fusey (35), Victor Grenier (20), Émile Villiard (29) et Léo St-Michel (45). Ce dernier est d’ailleurs le deuxième meilleur pointeur de toute la ligue.

« On savait qu’on avait des joueurs plus offensifs, mais Prepszl connaît une très bonne saison. Il est de loin le meilleur défenseur de la ligue et le gars le plus en forme de l’équipe. Il joue en moyenne 35 minutes par match », indique Éric Messier.

Les Sorelois présentent également le meilleur avantage numérique de la ligue avec 36,61 % d’efficacité.

Les Rebelles ont gagné 6-3 contre les Cougars du Collège Champlain-Lennoxville vendredi dernier. Ils renoueront avec l’action le vendredi 7 janvier en visitant les Dynamiques du Cégep de Saint-Foy.

image