3 mai 2022
Les Éperviers éliminés des séries éliminatoires
« On s’est bien battu » – Christian Deschênes
Par: Alexandre Brouillard

La saison 2021-2022 des Éperviers de Sorel-Tracy s’est terminée en demi-finale des séries éliminatoires face à l’Assurancia de Thetford Mines. Photo Steve Gauthier | Les 2 Rives ©

Le capitaine des Éperviers de Sorel-Tracy, Adam Bourque, a annoncé sa retraite après l’élimination des siens. Photo André

Avec deux défaites le week-end dernier aux mains de l’Assurancia de Thetford Mines, les Éperviers de Sorel-Tracy sont éliminés des séries éliminatoires de Ligue nord-américaine de hockey (LNAH). L’entraîneur-chef, Christian Deschênes, est tout de même fier de la résilience de ses joueurs « qui ont tout donné ».

Publicité
Activer le son

En retard 2-0 dans la série demi-finale les opposant à la formation de Chaudière-Appalaches, les Éperviers ont joué du hockey inspiré le week-end dernier.

Ils ont toutefois perdu le troisième duel par la marque de 6-3, le 29 avril, devant une foule hostile de 1850 personnes, au Centre Mario-Gosselin, à Thetford Mines. Les Sorelois avaient bien commencé la rencontre en inscrivant le premier but. Alors que la marque était de 3-3 en début de troisième période, la troupe de Bobby Baril a inscrit trois buts sans réplique, dont deux gracieuseté du Sorelois Francis Beauvillier.

Le lendemain, alors au pied du mur, les Éperviers n’ont pas réussi à remporter le quatrième duel, au Colisée Cardin. Nez à nez à la mi-troisième période, l’Assurancia a encore été opportuniste en inscrivant deux buts en fin de rencontre pour se sauver avec une victoire de 4-2.

« Malgré la défaite, je suis très fier des gars. Ils se sont battus même si l’équipe était amochée. On n’a pas été capable d’acheter une victoire contre Thetford, mais on a toujours livré des matchs serrés », indique Christian Deschênes.

Selon lui, les joueurs auraient facilement pu abandonner après la défaite en première ronde face au Cool FM de Saint-George-de-Beauce. « C’était une vive déception, admet l’entraîneur-chef. On s’est toutefois bien battu en ronde de repêchage contre Jonquière. On a appliqué le plan de match et on a réussi à atteindre la demi-finale. Je lève mon chapeau à tous mes joueurs. »

Une saison hors de l’ordinaire

Bien que la défaite soit encore vive, Christian Deschênes n’est pas amer de tourner la page de la saison 2021-2022.

« Ça n’a vraiment pas été facile avec la COVID-19, admet-il. On n’est pas une équipe professionnelle avec des médecins. La pandémie a donc été un facteur de stress et ç’a été tout un test psychologique pour les gars. »

Par ailleurs, la formation soreloise a dû composer avec son lot de blessures cette saison. « Notre première ligne a souvent été démantelée, indique Christian Deschênes. On n’a jamais réussi à retrouver le noyau complet du début de saison. »

Un été de changements

La saison est morte, vive la nouvelle saison! À peine éliminé des séries, l’état-major des Éperviers commencera bientôt à préparer la prochaine campagne.

Les Sorelois auront un nouveau capitaine l’année prochaine, alors qu’Adam Bourque a annoncé sa retraite sur les réseaux sociaux après l’élimination des siens. « Il a été tout un leader pour nous, assure M. Deschênes. Il a toujours donné l’exemple. C’est une grosse page qui se tourne. »

Cet été, la première étape sera de préparer le repêchage d’expansion qui aura lieu au début du mois de juin. La nouvelle équipe de Saint-Roch-de-l’Achigan choisira deux joueurs actifs et deux joueurs de liste dans chaque effectif des équipes de la ligue.

« Ça va aller vite parce qu’après l’expansion, ce sera le repêchage à la fin juin. On aura une grosse saison morte », conclut Christian Deschênes.

image