5 mai 2022
Rapport financier 2021 : la Ville de Contrecœur dégage un surplus de 844 960 $
Par: Jean-Philippe Morin

Contrecœur jouit d’une bonne santé financière. Photothèque | Les 2 Rives ©

La Ville de Contrecœur a dégagé un surplus de 844 960 $ dans son rapport financier 2021. Cette situation est attribuable, selon la Ville, à la croissance du développement résidentiel soutenue par les jeunes familles recherchant une première résidence abordable et aux revenus plus importants en subventions et taxations.

Publicité
Activer le son

Le rapport financier a été déposé lors de la séance ordinaire du conseil municipal le 3 mai 2022. Cet exercice démontre un excédent de 844 960 $ sur des prévisions budgétaires de 15 821 697 $.

Les dépenses de quote-part pour la Ville se chiffrent à 22 % des dépenses de fonctionnement. Les organismes auxquels la Ville verse des quotes-parts sont principalement la Régie intermunicipale de police Richelieu Saint-Laurent, l’Autorité régionale de transport métropolitain, la Communauté métropolitaine de Montréal, la MRC de Marguerite-D’Youville et la Régie intermunicipale des Services animaliers de la Vallée-du-Richelieu.

Au 31 décembre 2021, la dette à long terme se chiffre à 36 743 200 $. Ce montant se répartit en une portion se rattachant à des taxes de secteur, majoritairement commerciales et industrielles, et une portion qui provient de subventions. Le montant de la dette à la charge de l’ensemble des citoyens est de 25 068 444 $.

Les dépenses d’immobilisations pour l’année 2021 se sont élevées à 11,4 M$ dont plus de 60 % sont financées par des taxes de secteurs pour les projets entourant la Cité 3000 et la rue Industrielle.

La Ville a effectué des travaux dans ses bâtiments et a fait l’acquisition de plusieurs véhicules et équipements pour le Service de sécurité incendie ainsi que pour les Travaux publics. Afin de poursuivre le plan directeur des parcs, des investissements ont été faits dans les parcs Saint-Laurent-du-Fleuve, Donatien-Donais, Cormier, Antoine-Pécaudy et J.A.T. Coallier ainsi que dans les sentiers de Barbe-Denys-De La Trinité, en plus de l’investissement majeur dans le parc François-De Sales-Gervais. La Ville bénéficiera d’une subvention de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) de 995 000 $. Ces investissements dans l’aménagement des parcs totalisent 2 832 385 $.

Programme triennal d’immobilisations

En décembre dernier, la Ville a adopté un programme triennal des dépenses en immobilisations (PTI) qui se chiffre, pour les années 2022 à 2024, à 44 147 807 $. Suivant ce programme, en 2022, la Ville a procède à la construction du nouveau réservoir d’eau potable afin de maintenir un bilan de l’eau efficace et conforme. Elle effectuera des travaux et des plans et devis pour des travaux à venir, dans plusieurs rues de la Ville afin de continuer le plan d’intervention en infrastructures routières locales et continuera les travaux dans la Cité 3000 taxables au secteur afin de développer cette zone.

« La Ville de Contrecœur jouit d’un cadre financier privilégié. Nous pouvons compter sur l’apport de citoyens corporatifs, tant du point de vue fiscal que social, ce qui nous permet d’avoir des infrastructures importantes pour une municipalité de notre taille. Le développement de la zone industrialo-portuaire promet des retombées économiques importantes qui enrichiront notre communauté. Nous travaillons pour que les citoyens puissent jouir d’un environnement à la hauteur de leurs aspirations, et ce, avec leurs contributions sur nos différents comités. Le Conseil municipal est décisionnel et donne ses orientations de développement en s’appuyant sur les informations fournies par l’équipe de gestion municipale en place. Nous bénéficions d’une saine gestion où tous les élus et tous les employés effectuent leurs rôles et responsabilités afin de construire une ville répondant aux besoins des générations futures », souligne la mairesse Maud Allaire.

Pour consulter le rapport financier consolidé 2021, on peut se rendre sur le site web de la Ville de Contrecœur.

image