18 novembre 2021
Reconvertir la piscine en plateau multisports
Par: Katy Desrosiers

Après la construction du complexe aquatique, le bâtiment abritant la piscine Laurier-R.-Ménard pourrait être converti en plateau multisports. Photothèque | Les 2 Rives ©

Sur la scène sportive, plusieurs projets d’envergure sont à venir. Avec la construction d’un nouveau complexe aquatique, la Ville songe déjà à la prochaine utilité pour le bâtiment abritant la piscine Laurier-R.-Ménard.

Publicité
Activer le son

Pour le complexe aquatique, qui comprendra des bassins, des jeux d’eau et des salles multifonctionnelles, l’appel d’offres a été publié et un mandat sera donné le 25 novembre pour la réalisation des plans.

Pour le terrain synthétique extérieur, le contrat est octroyé pour les plans et devis et le chantier devrait commencer au printemps 2022.

Une fois que le complexe aquatique sera fonctionnel, le bâtiment de la piscine Laurier-R.-Ménard pourra changer de vocation. La Ville souhaiterait le transformer en plateau multisports.

« Il y a des gradins, les toilettes, l’accueil, tout est déjà là. Tout ce qu’il faudra faire, c’est d’enlever les deux bassins. C’est ça qui est vieillissant. Le bâtiment, on l’a maintenu parce que c’est quand même un bâtiment iconique pour Sorel-Tracy. Il a une signature architecturale importante qu’on veut conserver », mentionne Serge Péloquin.

Ainsi, le bâtiment pourrait accueillir des sports comme la gymnastique ou le tennis. Le maire a rencontré un groupe de gens intéressés à développer du tennis intérieur et assure que les réflexions se poursuivent.

La Ville souhaiterait que cette zone, près de l’École secondaire Bernard-Gariépy, devienne le pôle sportif de la région. Avec la piscine, des locaux multifonctionnels, un plateau multisports, le Club de curling Aurèle-Racine et le terrain synthétique extérieur qui sont à proximité d’une école secondaire, du Cégep et du Centre de formation professionnelle, le maire croit que Sorel-Tracy a tout pour accueillir des programmes de sport-études.

« Avec les infrastructures, on pense qu’on devrait commencer à y réfléchir. Ça permettrait de garder les jeunes chez nous au lieu de les envoyer ailleurs. Le Centre de services scolaire a un grand intérêt aussi. En donnant le rythme et en répétant « il faudrait qu’on regarde ça », on va additionner nos intentions et les leurs et on devrait y arriver rapidement. Et il y a une bonne volonté des enseignants et enseignantes d’aller là [au pôle sportif] », assure M. Péloquin.

Ajouter une glace?

Le projet de complexe aquatique devait être au départ un complexe sportif avec un terrain synthétique intérieur. En raison de coûts trop élevés, la Ville a préféré commencer avec un complexe aquatique. Mais le projet a été pensé en conséquence afin qu’une autre section puisse s’annexer au bâtiment.

« Dans les ajouts, au niveau de la réflexion qu’on fait jusqu’à maintenant, il nous manque une glace à Sorel-Tracy depuis la fermeture de l’aréna de Saint-Robert. On ramasse les informations, on parle à nos associations et organismes. […] Je pense qu’on devrait se prendre en main et se doter de cette infrastructure-là et bien la financer avec des partenariats. On sait qu’il y a des partenaires privés qui veulent s’impliquer et nous, les heures qu’on achète à gauche et à droite, on va les investir chez nous localement », explique le maire.

Un autre projet dans les cartons est l’aménagement d’une piste de BMX. M. Péloquin a déjà rencontré des parents qui se déplacent à l’extérieur de la région avec leurs enfants pour pratiquer ce sport et qui souhaiteraient développer un tel projet ici.

Des terrains ont déjà été considérés pour ce type de parcours comme celui sur le boulevard Poliquin qui devait originalement accueillir le projet de l’Écomonde et celui derrière le manège équestre de la Société d’agriculture de Richelieu et le magasin Canadian Tire.

Finalement, au niveau du terrain adjacent au parc Dorimène-Desjardins dans le secteur Tracy que la Ville souhaite acquérir, toujours aucun projet n’est développé.

image