26 novembre 2021
Rio Tinto remet 25 000 $ à la Maison La Source
Par: Jean-Philippe Morin

L’entreprise métallurgique Rio Tinto, de par sa présence à Sorel-Tracy avec ses usines de fer et titane, a tenu à remettre un don à la Maison La Source. Photothèque | Les 2 Rives ©

Pour une deuxième année consécutive, Rio Tinto a tenu à souligner les 16 jours d’activisme contre la violence fondée sur le sexe en remettant 25 000 $ à la Maison La Source de Sorel-Tracy.

Publicité
Activer le son

L’entreprise tenait à apporter son soutien à des organismes œuvrant à prévenir la violence conjugale et à accompagner les personnes qui en sont victimes au Canada. C’est pourquoi elle a versé 355 000 $ à 14 organismes de partout au pays qui offrent des refuges, des conseils, des services d’éducation et de formation, des ateliers et des activités destinés aux femmes, aux enfants et à la communauté LGBTQ+.

Rio Tinto organisera aussi des activités à l’intention de ses employés afin de les sensibiliser aux différentes facettes de la violence conjugale et familiale. Ils pourront ainsi assister à des témoignages de survivantes, échanger avec des intervenants des organismes et apprendre à reconnaître les signes de violence afin d’être mieux outillés pour venir en aide à leur entourage.

L’an dernier, Rio Tinto avait fait des dons de 360 000 $ à une douzaine d’organisations, dont 25 000 $ à la Maison La Source, pour embaucher davantage de travailleurs de première ligne étendre les services offerts pour répondre aux besoins accrus dus à la pandémie de COVID-19.

Rio Tinto a aussi fait un don de 10 000 dollars canadiens à Ruban blanc Canada dans le cadre d’une campagne visant à souligner le 30e anniversaire de cet organisme. Ruban blanc Canada soutient les garçons et les hommes par de l’éducation, de la sensibilisation, de l’information, de l’assistance technique, le renforcement des capacités et des partenariats.

Selon la Fondation canadienne des femmes, plus de 6000 femmes et enfants dorment dans des refuges chaque nuit parce qu’ils ne sont pas en sécurité chez eux.

image