21 octobre 2021
Serge Péloquin dresse ses priorités en environnement
Par: Jean-Philippe Morin

Le candidat à la mairie de Sorel-Tracy, Serge Péloquin, veut réaliser plusieurs actions en environnement au cours du prochain mandat. Photo gracieuseté

Le candidat à la mairie de Sorel-Tracy, Serge Péloquin, dévoile des actions qu’il réalisera au cours de son prochain mandat au sujet de l’environnement.

Publicité
Activer le son

Dans un premier temps, la politique environnementale sera actualisée pour mieux protéger les milieux naturels et la biodiversité incluant une politique de l’arbre pour renforcer la protection des forêts matures et mieux encadrer le déboisement des nouveaux développements immobiliers. La réduction des îlots de chaleur ainsi que le verdissement systématique lors de travaux publics font aussi partie des actions prévues.

« Nous allons continuer de favoriser la présence de végétation dans tous les espaces verts pour le plus grand bénéfice des citoyens et des utilisateurs, comme nous l’avons fait au Quai Catherine-Legardeur, au Parc Regard-sur-le-Fleuve et au Parc Maisouna », souligne M. Péloquin, par voie de communiqué.

L’encadrement de l’utilisation des pesticides en milieu urbain comme le glyphosate se fera aussi au cours du prochain mandat. Des discussions ont déjà été amorcées avec le conseil de ville à ce sujet, dit-il. La conversion des lampadaires de rue au sodium vers la technologie au DEL est également prévue.

« On veut que les gens choisissent d’habiter Sorel-Tracy notamment pour ses espaces verts, son accès à l’eau et aux pistes cyclables et son offre diversifiée en loisirs pour les familles et les gens de tous âges », ajoute Serge Péloquin.

Par ailleurs, le maire sortant veut continuer d’offrir aux citoyens des loisirs pour toute la famille. « L’accès aux cours d’eau demeure aussi un avantage que nous allons développer avec de nouveaux espaces publics au quai Richelieu. Nous allons poursuivre la mise à niveau des infrastructures sportives et utiliser les anciennes infrastructures comme le bâtiment de Laurier-R.-Ménard et le convertir en plateau multisports pour y pratiquer de nouvelles activités », énumère-t-il.

M. Péloquin se dit également fier d’avoir interrelié toutes les pistes cyclables aux différents quartiers. Le développement du circuit cyclable se poursuivra afin de relier le centre-ville à la Maison des gouverneurs en longeant la rivière Richelieu. Selon le maire, une autre des actions déjà amorcées sera de prioriser et d’encourager l’implantation d’entreprises en énergie renouvelable comme le Parc Éolien Pierre-De Saurel et Charbone, usine de production d’hydrogène vert.

image