19 octobre 2021
Statera : une dette et 4 M$ investis aux frais des contribuables?
Thierry Migeon accuse Jocelyn Daneau de tromper la population
Par: Alexandre Brouillard

Le directeur général de Statera, Thierry Migeon, et le candidat à la mairie de la Ville de Sorel-Tracy, Jocelyn Daneau, lors de la visite de ce dernier à l’attraction touristique en août dernier. Photo gracieuseté

Le directeur général de Statera, Thierry Migeon, a dénoncé et qualifié de mensongers les propos tenus la semaine dernière par le candidat à la mairie de Sorel-Tracy, Jocelyn Daneau, sur les ondes de MAtv, concernant des détails financiers de Statera.

Publicité
Activer le son

« Lors d’une entrevue réalisée sur les ondes de MAtv, Jocelyn Daneau répète encore une fois une fausseté quant au fait que 4 M$ auraient été investis [chez Statera] aux frais des contribuables et que ces derniers trainent une dette », explique Thierry Migeon dans un communiqué.

Le directeur général de Statera assure que les propos de M. Daneau sont « totalement erronés, voire carrément mensongers ».

« Je veux bien croire qu’on est en campagne électorale, mais il est complètement faux de prétendre que les citoyens de Sorel-Tracy ont cette dette. Nous avons essayé d’expliquer à plusieurs reprises à M. Daneau, mais depuis le début ce que M. Daneau tente de faire, c’est de discréditer Statera et ses administrateurs avec de fausses affirmations », ajoute-t-il.

Jocelyn Daneau affirme toutefois n’avoir jamais discrédité Statera. « Je mets n’importe qui au défi de trouver dans tous mes textes un endroit où je discrédite Statera. J’ai questionné Statera, j’ai dit que la mise en œuvre était mal foutue et j’ai aussi dit que c’était une bonne idée. Alors, M. Migeon est complètement dans les patates. Il fait de la mauvaise politique, il s’est mis les pieds dans les plats et il s’est comporté en imbécile », affirme-t-il, tout en soulignant que le conseil d’administration de Statera devrait le licencier.

Les détails financiers

Dans le communiqué, M. Migeon indique que le projet de développement touristique et d’aménagement du quai Catherine-Legardeur s’élevait à 4,2 M$ et qu’il a été financé par une subvention du provincial de 2,9 M$ ainsi que par l’entremise d’une campagne de financement dans le secteur privé de plus de 2 M$.

« La Ville de Sorel-Tracy, comme elle le fait avec des dizaines d’organismes, soutient Statera ainsi que le développement touristique avec une aide financière annuelle », ajoute-t-il.

De son côté, M. Daneau déplore le manque de transparence de Statera. « Depuis au moins trois ans, je réclame la publication des états financiers de Statera, mais ils n’ont jamais voulu les publier. J’ai donc fait des estimations de la dette. […] Sans oublier que la Ville de Sorel-Tracy cautionne Statera à la hauteur de 4 255 000 $. C’est donc une dette anticipée et si Statera déclare faillite, automatiquement c’est la Ville qui devient responsable de la dette », explique-t-il.

Questionné quant aux états financiers, M. Migeon répond que Statera n’a pas à dévoiler ces détails sur la place publique. « Chaque année, nous dévoilons nos états financiers à la Ville. Ce n’est pas parce que tu es candidat à la mairie que tu peux critiquer tout le monde. M. Daneau est un citoyen comme tout le monde et c’est de la désinformation qu’il a faite », affirme-t-il.

Par ailleurs, le candidat à la mairie se dit très surpris que M. Migeon l’accuse de n’avoir jamais visité Statera. « J’ai visité Statera avec lui, j’ai même des photos avec lui là-bas. Il dit que je répands des faussetés dans mon entrevue. J’ai simplement répondu à une question sur la transparence en indiquant que faute d’informations financières, on estime la dette à 4 M$ », précise M. Daneau.

« Je ne crois pas que le conseil d’administration de Statera cautionne les accusations de M. Migeon. Surtout qu’il m’avait indiqué ne pas vouloir se mêler de la campagne électorale. Je crois donc que ses accusations sont une initiative personnelle de Thierry Migeon ou une commande de Serge Péloquin », conclut Jocelyn Daneau.

image