9 mai 2022
Trois équipes qualifiées pour le projet d’expansion du Port de Montréal à Contrecœur
Par: Jean-Philippe Morin

L’expansion du Port de Montréal à Contrecœur est toujours prévue pour une mise en exploitation vers la fin de 2026. Photo gracieuseté/APM

L’Administration portuaire de Montréal (APM) a franchi une nouvelle étape pour la réalisation de son important projet d’expansion à Contrecœur, alors que trois candidatures ont été qualifiées en vue de la sélection d’un partenaire privé.

Publicité
Activer le son

Les dossiers retenus sont, par ordre alphabétique : Axium Infrastructure Canada et Pomerleau Capital; Ports America Holdings; Terminal Investment Limited (TIL).

L’appel de qualifications international a été publié le 23 novembre 2021 selon l’approche conception-construction-financement-exploitation et entretien (CCFEE). Cinq dossiers de candidature conformes ont été évalués. Les soumissionnaires devaient démontrer leur expérience dans la conception, la construction et l’exploitation d’infrastructures portuaires nouvelles ainsi que dans la génération de nouveaux volumes d’expédition et l’engagement envers les parties prenantes locales et régionales, entre autres critères. Les conditions indiquées dans la déclaration de décision du ministre de l’Environnement et du Changement climatique du Canada doivent également être respectées.

« Le processus d’appel de qualifications a confirmé l’intérêt marqué que notre projet suscite à l’échelle locale, nationale et internationale. Les citoyens, les consommateurs et la communauté d’affaires peuvent se réjouir qu’un nouveau jalon soit franchi vers la réalisation de ce terminal à conteneurs vert et moderne, surtout dans un contexte mondial où nous avons besoin de chaînes d’approvisionnement plus résilientes. Cette expansion permettra de consolider le rôle du Port de Montréal comme levier de développement pour le Québec et le Canada », a affirmé le président-directeur général de l’APM, Martin Imbleau.

Les trois finalistes qualifiés seront invités à présenter une soumission dans le cadre de l’appel de propositions qui commencera dans les prochaines semaines et durera environ 12 mois. Il est prévu que le choix du partenaire privé sera annoncé au deuxième trimestre de 2023 et que la clôture financière et commerciale aura lieu au troisième trimestre de 2023, pour un début des travaux au cours de cette même année. Il est prévu que le terminal soit mis en service vers la fin 2026.

Rappelons que l’APM avait décidé de retourner à la table à dessin il y a quelques mois. En janvier 2021, trois équipes d’entreprises étaient qualifiées pour la construction du projet, mais l’APM a voulu retourner en appel d’offres à l’international. L’approche CCFEM a été privilégiée plutôt que celle « design and build .»

Cet investissement estimé entre 750 et 950 M$, permettra de générer près de 8000 emplois directs, indirects et induits pendant la construction et 1200 emplois récurrents pendant l’exploitation. Environ 80 % des retombées économiques seront au Québec. Avec l’appui de la Banque de l’infrastructure du Canada et du gouvernement du Québec, le Port de Montréal et ses partenaires privés entendent aménager un nouveau terminal à conteneurs à la fine pointe de la technologie en prévision de la manutention, à terme, de 1,15 million de conteneurs (EVP).

image