10 mai 2022
Un homme recherché sur 10 mandats intercepté après avoir fui les policiers
Par: Jean-Philippe Morin

Photothèque | Les 2 Rives ©

Un homme qui a fui les policiers à bord d’un véhicule volé avant d’être rattrapé par des policiers de la Sûreté du Québec (SQ), le dimanche 8 mai en soirée, était recherché sur 10 mandats, dont neuf d’arrestation.

Publicité
Activer le son

Maxime Michalski, de Montréal, était à bord d’un véhicule de marque Infiniti, modèle G-35 sur l’autoroute 30 au km 129 à Sorel-Tracy. Lorsque deux patrouilleurs de la SQ de la MRC de Pierre-De Saurel ont vérifié la plaque d’immatriculation dans les fichiers de la SAAQ et les banques de données policières, ils ont constaté que la voiture était rapportée volée et qu’elle ne correspondait pas au véhicule devant eux.

Le conducteur de 33 ans a immédiatement pris la sortie pour la Montée St-Roch où il a débarqué sa passagère et a repris sa fuite. Il a été suivi par les policiers pendant environ 25 km jusqu’à Verchères où il serait rentré dans un champ d’agriculteur pour terminer sa cavale dans le fossé près de l’intersection de la Montée Chicoine-Larose et du Rang des Terres-Noires.

Le suspect a tenté de fuir les policiers à la course, mais les agents l’ont rattrapé et ont pu procéder à son arrestation, bien qu’il ait opposé une vive résistance. Il était également en possession d’environ 70 grammes d’une substance à analyser, présumée être du haschisch et était en bris de conditions.

Le trentenaire a été conduit à l’hôpital par mesure préventive et parce qu’il semblait intoxiqué. Des échantillons sanguins ont été saisis pour déterminer s’il avait les capacités de conduite avec les facultés affaiblies par l’alcool, la drogue ou une combinaison des deux.

Maxime Michalski a comparu par vidéo comparution au palais de justice de Sorel-Tracy le lundi 9 mai pour faire face à des accusations telles que conduite dangereuse, fuite, recel de véhicule et entrave au travail des policiers en plus de conduite avec les facultés affaiblies, possession de stupéfiants et bris de conditions. Il devrait être de retour à la Cour le 16 mai prochain.

image