23 novembre 2022
Hausse importante de cas de virus respiratoires au Québec
Un plan de débordement est en préparation à l’Hôtel-Dieu de Sorel
Par: Alexandre Brouillard

Bien que l’urgence déborde par les temps qui courent à Sorel-Tracy, le CISSS de la Montérégie-Est assure que la situation est sous contrôle en pédiatrie concernant les virus respiratoires. Photothèque | Les 2 Rives ©

Alors que plusieurs urgences et pédiatries du Québec débordent de gens aux prises avec des virus respiratoires, l’Hôtel-Dieu de Sorel semble épargné jusqu’à présent. Un plan de débordement est tout de même en préparation si la situation s’envenime.

Publicité
Activer le son

Depuis quelques semaines, des urgences de la province sont saturées de jeunes enfants ayant contracté le virus respiratoire syncytial (VRS), qui est responsable d’infections des voies respiratoires. Chez les enfants, le VRS se traduit souvent en bronchiolite (inflammation des petites bronches pouvant obstruer le passage de l’air).

Selon le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Montérégie-Est, un léger achalandage frappe actuellement l’unité de pédiatrie à l’Hôtel-Dieu de Sorel, mais il s’agit d’une situation qui se produit chaque automne. « Il est donc difficile d’associer le taux d’hospitalisation avec la situation dans les centres tertiaires. Plusieurs hospitalisations sont effectivement liées à des infections respiratoires, mais il ne s’agit pas exclusivement du VRS », est-il précisé par le CISSS.

À Sorel-Tracy, tous les enfants nécessitant une hospitalisation ont pu l’être. D’ailleurs un plan de débordement est en préparation et sera mis en place si la situation évolue en ce sens.

« Nous voulons nous assurer d’avoir une fluidité dans la prise en charge des enfants de notre territoire », rassure le CISSS de la Montérégie-Est.

L’urgence de l’Hôtel-Dieu de Sorel occupée

Le CISSS de la Montérégie-Est demande aux citoyens de la grande région de Sorel-Tracy d’éviter l’urgence de l’Hôtel-Dieu de Sorel. À son plus haut taux, le jeudi 17 novembre, à 8 h, elle était occupée à 212 %. L’hôpital, qui compte 17 civières, accueillait 36 patients sur civière, dont 12 qui y étaient depuis plus de 24 heures et cinq qui y étaient depuis plus de 48 heures.

Le mercredi 23 novembre, à 8 h 30, l’urgence était occupée à 153 %.

Le CISSS invite la population à opter pour d’autres alternatives pour les problèmes de santé mineurs. « Toute personne ayant une situation critique et instable ne doit toutefois pas hésiter à se rendre à l’urgence », insiste le CISSS.

Pour en savoir plus : https://santemonteregie.qc.ca/est/nouvelles/quand-consulter-lurgence

Avec la collaboration de Jean-Philippe Morin

image