25 novembre 2021
Avec 16 points en 12 matchs pour les Éperviers de Sorel-Tracy
Un premier tiers de saison au-delà des espérances
Par: Jean-Philippe Morin

Le copropriétaire, directeur général et entraîneur-chef Christian Deschênes est satisfait du premier tiers de saison des Éperviers. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

Après un an et demi sans jouer de match compétitif, il était difficile de prévoir comment les joueurs allaient se comporter sur la glace en début de saison. Les Éperviers de Sorel-Tracy peuvent dire mission accomplie, eux qui sont tout près du premier rang de la Ligue nord-américaine de hockey (LNAH) avec 16 points en 12 matchs.

Publicité
Activer le son

Leur fiche de sept victoires, trois défaites et deux défaites en tirs de barrage constitue un excellent départ pour la troupe de Christian Deschênes, qui n’est qu’à quatre points de l’Assurancia de Thetford Mines au sommet du classement.

« C’est difficile de demander mieux, a admis le pilote des Éperviers, avant la défaite des siens vendredi dernier contre le Cool FM à domicile. Nos performances sont au-dessus de nos prévisions. Les nouveaux joueurs ont bien assimilé le système. La plupart des défaites, ç’aurait pu aller d’un bord comme de l’autre. »

Deschênes se réjouit surtout de la performance de ses joueurs lors de duels qui se décident en toute fin de rencontre. « Parfois, on n’est pas capables d’aller chercher le gros goal pour se sauver avec la game, mais en général, on gère bien la pression quand c’est serré », constate-t-il.

Une attaque à cinq dévastatrice

Les Éperviers trônent présentement au sommet de la LNAH avec 17 buts en avantage numérique sur 64 occasions, ce qui représente 26,56 % d’efficacité. Cet aspect du jeu peut en partie expliquer les succès de l’équipe, croit l’entraîneur-chef.

Il reste toutefois un peu de travail à faire en désavantage numérique, alors que la formation soreloise pointe au cinquième rang sur six équipes avec 13 buts accordés en 56 occasions, ce qui représente 76,79 % d’efficacité.

« Ça ne m’inquiète pas, lance Christian Deschênes. On joue très bien défensivement récemment et nos gardiens font du très bon travail. Ils nous tiennent toujours dans le match, c’est une belle surprise de voir Domenic Graham si bien performer après avoir changé de calibre. Notre entraîneur des gardiens, Stéphane Ménard, travaille bien avec eux et il les amène à un autre niveau. »

Malgré tout, les Éperviers sont présentement sur une séquence de trois défaites consécutives. Selon l’entraîneur, il faudra faire les petites choses pour se remettre sur le droit chemin, mais le but d’ici la fin de la saison reste le même. « On veut arriver sharp en mars pour attaquer les séries avec confiance. Il faut jouer de la même façon que lors du premier tiers de saison », conclut Christian Deschênes.

image