18 janvier 2022
Centre de services scolaire de Sorel-Tracy
Un retour en classe attendu tant des enseignants que des élèves
Par: Katy Desrosiers

Le directeur général du Centre de services scolaire de Sorel-Tracy, Christian Lacourse, est heureux que les élèves et les enseignants puissent se retrouver en présentiel. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

Au primaire, au secondaire et à l’éducation aux adultes, tant les élèves que les enseignants sont heureux de pouvoir regagner leur classe, affirme le directeur général du Centre de services scolaire (CSS) de Sorel-Tracy, Christian Lacourse. Des mesures sont toujours en place pour assurer la sécurité de tous.

Publicité
Activer le son

Le CSS a appris la nouvelle du retour en classe le 12 janvier. Depuis, tous les Services du CSS étaient à pied d’œuvre avec les directions d’écoles afin d’être prêts à accueillir les élèves le 17 janvier. Toutefois, Mère Nature aura repoussé le retour en classe d’une journée.

« Pour les élèves et même les enseignants, c’est une bonne nouvelle, souligne Christian Lacourse. C’est plus agréable d’avoir les jeunes en présence que de gérer le tout à distance afin de continuer de créer un lien avec les enfants. »

Certaines mesures demeurent et d’autres ont été ajustées. Le masque est requis en tout temps dans les écoles, et ce, pour tous, à l’exception des jeunes du préscolaire. Toutefois, dans l’autobus, tous les jeunes, incluant ceux du préscolaire, doivent porter leur masque. Le lavage des mains, la désinfection des locaux et la distanciation demeurent en vigueur.

Les activités parascolaires et sportives sont suspendues jusqu’à nouvel ordre. Pour le sport-études, les conditions sont les mêmes qu’avant le congé des Fêtes.

Des ajustements ont eu lieu par rapport aux isolements afin d’éviter le plus possible la fermeture de classes et le retour en enseignement à distance.

Les modalités ont déjà été envoyées aux parents. Selon les nouvelles directives du gouvernement, le CSS doit regarder les cas avec des symptômes plutôt que les cas ayant seulement été en contact avec une personne atteinte.

Pour l’isolement, il y a différentes modalités à respecter selon la catégorie de contamination et l’âge des jeunes. Les élèves doublement vaccinés devront être isolés pendant cinq jours et ceux qui ne le sont pas, pendant 10 jours.

Si jamais un enfant devait être isolé, des travaux seront acheminés aux familles pour que l’élève puisse suivre le reste du groupe à distance.

M. Lacourse est confiant que tout se déroulera bien et assure que tout est mis de l’avant pour éviter le plus possible la propagation.

« Depuis la rentrée en septembre, les éclosions qu’on a eues n’étaient pas reliées à des mesures qui n’auraient pas été prises par les établissements. C’était de la contamination communautaire à l’extérieur de nos murs. De notre côté, l’application des mesures était bien faite, ce qui a limité la propagation dans nos murs », mentionne-t-il.

Avec le variant Omicron, le tir a tout de même été réajusté afin de s’assurer encore plus de la sécurité de tous.

L’implication du personnel

M. Lacourse sait que l’enseignement à distance peut parfois représenter des défis particuliers, mais il tient à remercier l’ensemble du personnel du CSS, autant les enseignants que le personnel de soutien, qui ont toujours su s’adapter en fonction des nouvelles directives.

« Ils ne ménagent pas les efforts pour continuer à assurer la réussite des élèves malgré les circonstances exceptionnelles », avance-t-il, en réitérant sa fierté envers les équipes de travail.

M. Lacourse assure que l’enseignement à distance des derniers jours n’a pas eu d’impact sur le calendrier scolaire ou les examens finaux. Au niveau des examens de mi-janvier, des ajustements pourraient être apportés, mais les directives émises par le ministère de l’Éducation seront suivies.

Le directeur général du CSS en profite pour souhaiter un bon retour en classe aux enfants et aux enseignants.

image