21 septembre 2022
Le roadtrip de la 2e chance
Un Sorelois chevauchera sa moto du Québec au Nicaragua pour une bonne cause
Par: Alexandre Brouillard

Le Sorelois Olivier Lefebvre Desrosiers prendra la direction du Nicaragua le 20 septembre. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

Olivier Lefebvre Desrosiers parcourra plus de 10 000 kilomètres en solitaire sur sa moto entre les villes de Québec et de Popoyo au Nicaragua afin d’amasser des fonds pour le centre de thérapie La Vigile, un organisme qui l’a aidé lors d’une période difficile.

Publicité
Activer le son

Le Sorelois, qui a récemment démissionné de son emploi de paramédic, commencera son périple le 20 septembre depuis l’organisme La Vigile situé à Québec.

Ce centre de thérapie qui vient en aide aux professionnels qui portent ou portaient l’uniforme (policiers, pompier, militaires, ambulanciers, etc.) a une signification particulière pour Olivier qui a fait partie du programme de thérapie de l’organisme durant une étape difficile de sa vie en 2018.

« Dans le cadre de mon travail, j’ai été beaucoup exposé à des événements traumatisants. J’ai frôlé le stress post-traumatique. Ça m’a amené à être mal en dedans de moi. À ce moment, l’alcool, l’évitement et mes relations avec mes amis se détérioraient. Je sentais que je me perdais », explique celui qui a travaillé pendant neuf années comme paramédic, dont quelques-unes à Sorel-Tracy.

Pour Olivier, le mois passé à La Vigile l’a sauvé. « C’est un endroit qui a changé le cours de mon existence. Grâce à l’aide et les outils que j’ai pu y acquérir, ma vie a su prendre un meilleur chemin. Je serai toujours redevable à l’organisme », soutient l’homme de 31 ans.

Il a donc décidé de plonger tête première dans l’aventure d’une vie, soit rallier Popoyo depuis Québec afin d’amasser des fonds pour l’organisme. Il remettra 75 % des dons à La Vigile et conservera 25 % pour couvrir les frais de son aventure en moto.

Direction le Nicaragua… ou plus au sud

Olivier Lefebvre Desrosiers n’a aucune idée de sa date d’arrivée au Nicaragua. « Je vais le faire entre un mois et demi et trois mois et demi environ. Je suis un aventurier et j’ai toujours fait des voyages. J’ai choisi le Nica parce que j’ai des amis là-bas », explique-t-il.

L’ancien paramédic rendra d’abord visite à son frère à Toronto, pour ensuite prendre la direction de Chicago. Il parcourra par la suite l’entièreté de la mythique route 66 vers la Californie où il se posera quelque temps pour prendre le temps de surfer.

« Je veux voir la côte Ouest du Mexique, la Basse-Californie. Les plages sont magnifiques et idéales pour faire du surf. Ensuite, je vais traverser le Mexique, le Guatemala, le Honduras, le Salvador et le Nica. […] Je dormirai surtout à la belle étoile sur mon hamac », soutient le voyageur aguerri.

À l’aube de se lancer dans l’inconnu, Olivier sait pertinemment qu’il devra être prudent à certains endroits. « Tijuana et compagnie, il faut s’éloigner de ces endroits, avance-t-il. Je dois traverser avec la tank à gaz bien pleine. Quand tu es une bonne personne, le trouble ne colle pas à toi. Mais il y a tout le temps un danger relié à une aventure de la sorte quand tu pars avec ta vie sur une moto. »

Alors qu’il caresse le rêve de compléter l’Amérique en moto, Olivier Lefebvre Desrosiers n’écarte pas la possibilité de poursuivre sa route au-delà du Nicaragua. « Peut-être que je vais me rendre en Patagonie », conclut-il avec enthousiasme.

Il amassera des fonds durant toute son aventure via la page « Roadtrip de la 2e chance » sur la plateforme en ligne de sociofinancement GoFundme.

image