23 mars 2022
Après avoir eu un coup de cœur pour l’archipel du lac Saint-Pierre
Une autrice s’inspire de la région pour son second roman
Par: Katy Desrosiers

L’autrice Francine Laviolette est passionnée d’écriture depuis l’enfance. Photo gracieuseté

Le livre Le silence du passé de Francine Laviolette est disponible en librairie et en ligne. Photo gracieuseté

Après une croisière dans l’archipel du lac Saint-Pierre, l’autrice de Saint-Bruno-de-Montarville Francine Laviolette a eu un coup de coeur pour la région. Dès cet instant, elle a su que l’histoire de son prochain roman s’y déroulerait. Deux ans et des poussières plus tard, elle présente son livre Le silence du passé.

Publicité
Activer le son

Le récit se déroule dans les années 50 dans le village fictif de Sainte-Anne-de-la-Rive, inspiré de Sainte-Anne-de-Sorel. La quête principale est celle de Fleurette, la sœur cadette, qui tente avec difficulté de fonder une famille. Le lecteur suit également le parcours de sa sœur aînée Clémence qui a perdu son mari dans un accident d’avion et qui doit élever ses trois enfants seule, ainsi que celui de leurs parents, Émilienne et Rosaire Cardin. Absorbée par les problèmes personnels de ses filles, Émilienne a refoulé son désir d’élucider le mystère entourant la disparition de son père survenue le jour de sa naissance. Mais l’appel de la vérité se fera de plus en plus grand.

Mme Laviolette affirme que son roman plaira à un large public. « Je n’aime pas lire des livres trop sombres sur des sujets trop durs. Ce livre, c’est quelque chose qui se lit bien. Ça fait du bien à l’âme et il y a de belles valeurs d’amour et d’amitié là-dedans. Il se passe beaucoup de choses. Il y a la mort, la maladie, un peu de chicane, des petits drames, mais c’est toujours sur un fond rempli d’amour », explique-t-elle.

L’autrice avance que son livre pourrait être une bonne lecture de vacances ou d’été et plaire aux adolescents.

Un coup de cœur pour la région

Mme Laviolette a toujours été fascinée par la région de par sa proximité avec l’eau. À l’été 2019, alors qu’elle participait à une croisière sur le fleuve et dans les îles de Sorel, un déclic s’est fait.

« J’ai trouvé ça tellement beau. On nous expliquait qu’il y avait le chalet de Germaine Guèvremont. J’ai vraiment été impressionnée par les maisons sur pilotis. On nous expliquait pourquoi [elles étaient bâties comme ça]. J’aime beaucoup écouter ces histoires. Je me suis dit « Mon prochain roman, c’est là que ça va se passer » », raconte-t-elle.

Pour que son récit soit le plus réaliste possible, elle a collaboré avec la Société historique Pierre-De Saurel, la Ville de Sorel-Tracy et la Chambre de commerce et d’industrie de Sorel-Tracy.

Par exemple, un mariage se déroule à l’Hôtel Saurel et à un moment, les enfants offrent un repas dans un restaurant de Sorel-Tracy à leurs parents. « Je ne voulais pas inventer un restaurant, je voulais faire revivre les commerces qui étaient là dans ces années-là », mentionne-t-elle.

Francine Laviolette apprécie que les gens se reconnaissent dans ses histoires et ses mots. Celle qui est originaire de Longueuil a reçu plusieurs commentaires en ce sens pour son premier roman Dans les yeux de Laurence, paru en 2020, qui se déroulait dans le Vieux-Longueuil.

La passionnée d’écriture et de lecture depuis l’enfance a participé au fil des ans à plusieurs projets en rédaction, mais c’est à la retraite en 2019 qu’elle s’y est mise plus assidument.

Son second livre, Le silence du passé, publié chez Les Éditeurs Réunis, est disponible depuis le 16 mars en librairie et en ligne. Le deuxième tome est déjà en rédaction.

image