11 mai 2022
Championnat mondial de cheerleading
Une aventure inoubliable pour trois Soreloises à Orlando
Par: Jean-Philippe Morin

Ariane Cloutier, Daphnée Gélinas et Orélie Bernier ont participé à la finale du Championnat mondial de cheerleading ESPN disputé en Floride du 23 au 25 avril. Photo gracieuseté

Les Soreloises Orélie Bernier, Ariane Cloutier et Daphnée Gélinas ont vécu une expérience hors du commun du 23 au 25 avril, alors qu’elles ont atteint la finale du Championnat mondial de cheerleading ESPN qui se déroulait à Orlando, en Floride.

Publicité
Activer le son

Pour accéder à la finale, les trois amies, qui pratiquent ensemble à l’école « ProCheer » PCA All stars de Saint-Hyacinthe, devaient terminer parmi le top 3 des neuf équipes canadiennes à prendre part à la compétition. Grâce à leur troisième place, elles ont pu accéder à l’étape finale de la compétition.

Lors de cette finale, la formation maskoutaine devait faire face à sept autres équipes, dont deux équipes canadiennes, trois équipes américaines et une équipe britannique. L’équipe PCA All stars a toutefois terminé au huitième et dernier rang.

« C’est la première fois que notre association de cheerleading se rend à la finale de cette compétition mondiale. Juste de se rendre là, c’est une victoire en soi, c’est incroyable », nuance Orélie Bernier.

« On savait qu’on avait des chances, poursuit-elle. Il fallait que tout se passe bien et c’est arrivé. La semaine avant notre départ, on a doublé notre nombre de pratiques pour bien se préparer. Les autres équipes n’ont jamais arrêté de pratiquer en raison de la COVID durant les trois dernières années, contrairement à nous. On doit être fières de ce qu’on a accompli. »

Orélie, Ariane, Daphnée et les autres filles de l’équipe en ont profité en même temps pour visiter le Walt Disney World Resort, puisque la compétition se déroulait sur le même site. « Tout le travail et tous les efforts qu’on a mis dans les dernières années ont été récompensés. J’ai pratiqué le sport que j’aime avec mes amies. C’était tellement une belle expérience, il n’y a rien de négatif à propos de tout ça », indique Orélie.

Alors que leur saison tire à sa fin, Orélie, Ariane et Daphnée devront décider si elles restent dans leur club civil à Saint-Hyacinthe ou non.

« Daphnée et moi, on reste à Montréal dans le même appartement, donc il est possible qu’on se joigne à notre université (Université de Montréal) avec les Carabins. C’est un peu loin Montréal – Saint-Hyacinthe pour continuer avec notre club, mais je ne ferme pas la porte. Ariane s’en va à Québec, donc elle va peut-être se joindre au Rouge & Or de l’Université Laval. Rien n’est décidé encore », conclut Orélie Bernier.

image