20 septembre 2022
Décès de Ginette Ducharme à l’âge de 77 ans
Une dame de théâtre qui aura marqué bien des gens
Par: Katy Desrosiers

Ginette Ducharme a marqué le parcours de plusieurs jeunes en leur transmettant sa passion du théâtre. Photo Troupe de théâtre L’Intemporelle

Ginette Ducharme et Myriam Arpin, de bonnes amies, ont eu l’opportunité de jouer ensemble plusieurs fois au théâtre. Photo Troupe de théâtre L’Intemporelle

Ginette Ducharme (rangée du centre à gauche) a joué aux côtés d’amies dans Les Belles-Sœurs en 2004. Photo Troupe de théâtre L’Intemporelle

L’ancienne enseignante et femme de théâtre Ginette Ducharme est décédée le 6 septembre dernier, à l’âge de 77 ans. Au cours de sa vie, elle aura transmis sa passion à de nombreux jeunes et changé en mieux leur parcours.

Publicité
Activer le son

C’est le cas de son amie Myriam Arpin, aujourd’hui directrice générale de la Fondation du Cégep de Sorel-Tracy et animatrice.

Lorsqu’elle a rencontré Ginette Ducharme à 15 ans, elle n’osait même pas prononcer quelques mots devant un public. Puis, Mme Ducharme l’a intégrée à des spectacles tout d’abord avec la danse, puis, graduellement, en lui attribuant de plus en plus de phrases à dire. Finalement, elle aura changé le cours de sa vie tout entière.

Myriam Arpin a eu l’occasion à plusieurs reprises de jouer à ses côtés et même de la diriger en tant que metteuse en scène dans Les Girls en 2006 et Le Rendez-Vous en 2008.

« On pourrait raconter plein d’anecdotes de théâtre. Je pense que c’est ça Ginette, elle a rallié autant les jeunes que les plus âgés dans tous les domaines culturels et dans l’enseignement », explique Mme Arpin.

Son amie, qui a pu la voir avant son décès, affirme qu’elle est partie avec la fougue qu’on lui connaît. « Elle nous a vraiment dit « Adieu, non, à bientôt« . Ça veut tout dire. Elle a eu le temps de nous dire à bientôt. […] Bien des gens sont tristes dans la région de la savoir partie, j’ai reçu énormément de témoignages, mais je peux vous dire qu’elle est partie entourée d’amour, très sereine, en paix, souriante et très très heureuse de sa vie bien remplie », souligne Mme Arpin.

Le journaliste Pierre Mandeville affirme que c’est grâce à Ginette Ducharme s’il travaille aujourd’hui dans les médias. En quatrième secondaire, il vivait de l’intimidation. Au lendemain d’un concours de monologue où il avait remporté la deuxième place, tout le monde le saluait finalement. Ginette Ducharme l’a remarqué et l’a initié au théâtre.

« Pour moi, ç’a vraiment été une révélation. Je savais que j’avais le goût de faire du théâtre et de la radio, mais c’était dans mes pensées. Elle m’a amené là. Le reste a été guidé par elle », raconte-t-il.

En 1984, il a fait son entrée à CJSO 101,7 FM. Il a aussi étudié au Conservatoire LaSalle et fait du théâtre avec elle pour le plaisir.

« J’ai de magnifiques souvenirs. Elle était tellement dévouée et passionnée de théâtre, on ne le dira jamais assez », soutient M. Mandeville.

Il croit que la Ville de Sorel-Tracy ou l’École secondaire Fernand-Lefebvre devrait nommer quelque chose en son honneur ou du moins produire une plaque.

Le théâtre : une passion

Ginette Ducharme a été enseignante en sciences physiques et chimie pendant plus de 30 ans. Elle est passée du Couvent Saint-Pierre à l’École secondaire Fernand-Lefebvre, avec une parenthèse au Bénin.

À sa retraite, elle s’est impliquée pour l’Association des retraités de l’enseignement du Québec (AREQ) pour la région.

Malgré sa carrière, le théâtre a toujours fait partie de sa vie. Depuis les années 60, elle a fait partie de plusieurs troupes, dont Les Carabins du Cégep de Sorel-Tracy, Le Théâtre du Bourg avec le regretté Guy Bélanger, Le Théâtre du Grand B et La Doublure.

Elle avait aussi créé, avec des amis et enseignants retraités, la Troupe de théâtre L’Intemporelle, avec laquelle plusieurs pièces ont été montées dont Les Belles-Sœurs, C’était avant la guerre à L’Anse-à-Gilles, Albertine en cinq temps et Berthe et Rose en Floride. Le but avec la troupe était entre autres de créer des liens multigénérationnels.

En 2018, avec son ami Pierre Gagnon, elle avait présenté le spectacle Des mots, encore des mots, toujours des mots… chez Azimut diffusion dans le cadre des Journées de la culture.

Au travers les années, elle a poursuivi le travail de son ami Guy Bélanger à faire vivre le théâtre dans la région et jusqu’à la toute fin, elle souhaitait que le théâtre puisse encore et toujours vivre à Sorel-Tracy.

image