2 août 2022
Malgré la pluie
Une dernière fin de semaine achalandée pour le Gib Fest
Par: Katy Desrosiers

Marc Dupré avait une énergie contagieuse lors de son concert du samedi 30 juillet au Gib Fest. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

Marc Dupré avait une énergie contagieuse lors de son concert du samedi 30 juillet au Gib Fest. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

Marc Dupré avait une énergie contagieuse lors de son concert du samedi 30 juillet au Gib Fest. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

Marc Dupré avait une énergie contagieuse lors de son concert du samedi 30 juillet au Gib Fest. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

Marc Dupré a chanté avec sa fille Stella Dupré lors du concert du samedi 30 juillet au Gib Fest. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

Marc Dupré a chanté avec sa fille Stella Dupré lors du concert du samedi 30 juillet au Gib Fest. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

Cette fin de semaine a sonné la fin de l’édition 2022 du Gib Fest. Malgré des averses jeudi et vendredi, les festivaliers étaient présents pour les différentes activités.

Publicité
Activer le son

Le jeudi 28 juillet, la soirée a été moins achalandée en raison d’une grosse averse sur l’heure du souper.

Le lendemain, des milliers de festivaliers se sont réunis pour assister au concert de Kaïn en soirée. La pluie et le vent n’ont pas réussi à décourager la plupart des spectateurs.

« Les gens étaient très enthousiastes jusqu’à la fin. Ç’a quand même fait un beau spectacle et ç’a créé quelque chose d’intense et de quand même intime. Les gens qui étaient là voulaient vraiment rester », raconte la coordonnatrice à la programmation, Karolane Millette.

La pluie a coupé court à l’événement Auto Rétro, mais au moins, les gens ont pu en profiter pendant l’après-midi. Un 5 à 7 a été organisé pour les commerçants du centre-ville afin de les remercier de leur collaboration pendant le festival et prendre leur pouls sur l’événement.

Le samedi, Marc Dupré était sur scène et il a été accompagné le temps de quelques chansons par sa fille Stella Dupré et la gagnante de l’édition 2022 de Star Académie, Krystel Mongeau.

« J’ai entendu beaucoup de bons commentaires sur ces moments-là dans le spectacle, et aussi sur son énergie. C’était vraiment un beau moment et ç’a bien terminé les gros spectacles de la saison », note la coordonnatrice.

Alors que le concert de Marc Dupré a davantage attiré les familles, celui de Kaïn a accueilli plus d’adultes venus passer une bonne soirée, une bière à la main.

La soirée de samedi s’est terminée vers 2 h à la Scène des 3 restos avec le groupe Brothers and Sun.

Parmi les autres activités populaires du week-end, il y avait l’Aventure Juracirque pour les familles, le rassemblement Can-Am, Spyder-Ryker avec le groupe Les Bikers Loup et la finale du concours de karaoké.

Une formule encore populaire

Encore cette année, la formule du festival les fins de semaine a semblé être appréciée des festivaliers. « Il y a toujours moyen d’améliorer la formule, mais il y avait du monde chaque fin de semaine. Au niveau du financement, c’est sûr que c’est différent que ce soit sur 20 jours au lieu de 10 consécutifs. Mais tant que les gens sont au rendez-vous et que ça fonctionne, c’est un bon argument pour nous pour aller chercher des commanditaires ou convaincre la Ville [de Sorel-Tracy] », mentionne Karolane Millette.

En plus du spectacle du groupe Les Cowboys Fringants qui a attiré la plus grosse foule de l’édition 2022 avec entre 6000 et 7000 personnes, Mme Millette note la popularité de la Scène des 3 restos.

Souvent, à minuit encore, la rue était pleine de festivaliers.

Aussi, l’effort a été mis pour que chaque fin de semaine, les gens y trouvent leur compte avec des événements sportifs, des spectacles et des activités familiales. La grande roue, qui a été sur place les trois premières fins de semaine, a été très populaire.

Un volet que l’équipe aimerait travailler est la programmation pour les jeunes. « Au niveau des bands sur la grosse scène, on essaie d’aller chercher des plus jeunes et cette année, on le savait qu’on avait passé à côté. C’est un volet qui a été plus difficile au niveau du booking pour plein de raisons », explique la coordonnatrice.

Karolane Millette conclut en mettant en lumière l’esprit d’entraide qui régnait parmi l’équipe sur le terrain, qui a permis d’offrir cette édition réussie.

image