6 février 2024 - 08:23
Ligue de hockey senior élite (LHSE)
Une mêlée générale soulève des questions à Contrecœur
Par: Alexandre Brouillard

Une mêlée générale et des altercations dans les estrades ont eu lieu à l’aréna de Contrecœur, le 5 janvier. Photo tirée de Facebook

La soirée du 5 janvier a été tumultueuse à l’aréna de Contrecœur, alors qu’une mêlée générale sur la patinoire et une altercation dans les estrades ont fait rage lors d’une partie de la Ligue de hockey senior élite (LHSE). Des événements violents qui ont été soulevés lors de la dernière séance du conseil municipal par un citoyen préoccupé.

Au début de la troisième période, une bagarre entre Cédric Dubé des Mustangs de Contrecœur et Billy Bischof du Southbec Express de Bedford a culminé en mêlée générale et à plusieurs suspensions. Pas moins de 55 minutes ont été décernées lors de ce duel.

L’entraîneur-chef de Contrecœur, Jonathan Bernier, a même été impliqué dans une altercation subséquente dans les estrades. Ce dernier a été suspendu pour le reste de la campagne 2023-2024, séries éliminatoires incluses. Même que le pugiliste de Bedford a été suspendu pour huit matchs à cause d’une agression physique envers un officiel.

Selon le propriétaire des Mustangs, Johnny Cloutier, Billy Bischof « cherchait pas mal tout le monde durant le match ».

« Ce n’était pas vraiment une bataille générale. […] Les bancs se sont vidés, mais il n’y a pas eu de bagarre à part celle impliquant Bischof », nuance M. Cloutier.

Toujours selon Johnny Cloutier, le pugiliste de Bedford a continué d’alimenter le tumulte dans l’aréna après son expulsion. À la fin du match, il se serait dirigé dans les estrades, où des gens se « battaient », pour s’en prendre à Jonathan Bernier. « Des spectateurs de Bedford avaient lancé des trucs sur la glace vers nos joueurs. Joe [Bernier] était là pour défendre notre DJ qui se faisait bousculer. À ce moment, Bischof s’est interposé et s’est battu avec Joe », détaille le propriétaire des Mustangs, ajoutant que la tension est descendue rapidement par la suite.

Malgré sa suspension, Jonathan Bernier peut continuer d’assurer ses fonctions de directeur général des Mustangs. C’est Alex Bourret qui a été nommé entraîneur-chef par intérim.

Questionnements au conseil de ville

Le 23 janvier, lors de la dernière séance municipale, ces événements disgracieux ont été rapportés aux élus par un citoyen préoccupé de l’exemple que ces événements donnent aux jeunes qui sont présents en grand nombre dans les estrades.

« Si on veut donner des commandites à ce club de hockey, faudrait peut-être leur spécifier qu’ils essaient de prendre un micro avant la game et de dire au monde qu’ils soient responsables dans les arénas. Ce n’est pas un exemple à donner aux jeunes de Contrecœur, les événements qui se sont passés il y a deux semaines », a lancé l’homme aux élus.

La mairesse de Contrecœur, Maud Allaire, a répondu que la Ville avait déjà spécifié au club de hockey qu’elle ne s’attendait pas à de la violence de la sorte à l’aréna. « On va leur retransmettre le message », a-t-elle assuré.

Pour sa part, Johnny Cloutier promet que ce genre d’événement n’est pas situation courante dans la LHSE. « C’est parfois du hockey rough, mais il n’y a pas de bataille arrangée d’avance », dit-il, admettant que cette violence ne donne pas une belle image de la Ligue et de l’équipe.

image