25 janvier 2022
Les architectes pour les plans et devis choisis par le conseil de ville de Sorel-Tracy
Une première étape franchie pour la construction du complexe aquatique
Par: Jean-Philippe Morin

Le centre aquatique de Belœil (photo) a été dessiné par Lemay CO inc., une des deux firmes d’architectes du consortium choisi par la Ville de Sorel-Tracy. Photo David Boyer / www.lemay.com

Avec l’octroi d’un contrat pour les plans et devis de son prochain complexe aquatique, la Ville de Sorel-Tracy a officiellement entamé ses démarches en vue d’une ouverture de l’infrastructure en 2025.

Publicité
Activer le son

Lors de la séance du 17 janvier, le conseil de ville de Sorel-Tracy a octroyé un contrat de services professionnels pour l’élaboration d’un programme fonctionnel et technique (PFT), de plans et devis ainsi que la surveillance pour la réalisation du complexe aquatique.

Le contrat a été donné à la firme ayant affiché le plus haut pointage, soit le consortium Lemay CO inc. et Riopel + Associés architectes inc. au montant de 2 898 350 $ taxes incluses. En ajoutant la provision de 10 % mise en place pour les imprévus, le coût total du contrat s’élève à 3 288 285 $ taxes incluses.

Le conseiller municipal Olivier Picard a révélé, en fin de séance, que l’appel d’offres avait été très populaire, alors que cinq firmes ou consortiums ont appliqué pour obtenir le contrat.

« Contrairement à la majorité de nos appels d’offres, ce n’était pas le plus bas soumissionnaire conforme [qui était choisi]. C’était un appel d’offres qualificatif [en fonction de] critères de sélection comme l’expérience ou la qualité du service à offrir », a expliqué M. Picard.

Selon le conseiller, les deux firmes d’architectes qui se sont associées pour le contrat ont déjà travaillé sur des devis de complexes aquatiques, soit ceux de Belœil, Rosemont et Boucherville.

Des coûts abordables

Les coûts pour la conception des plans et devis sont divisés en deux. Le volet 1, soit le complexe aquatique lui-même, est évalué à 2 819 371,76 $, incluant les taxes et la provision de 10 %. Le volet 2, soit le réaménagement de la place des Loisirs, est évalué à 468 913,24 $, taxes et provision incluses. Seul le premier montant bénéficiera de subventions gouvernementales de l’ordre de 66 %. Rappelons que le complexe aquatique, évalué à 31 M$, sera payé en grande partie par le fédéral (10 M$) et le provincial (10 M$), tandis que les 11 M$ restants devront être assumés par la Ville.

« Habituellement, des plans et devis, ça tourne autour de 10 % du coût total du projet. Il est évalué à 31 M$ et nos plans et devis à environ 2,5 M$ [avant les provisions], donc c’est pas mal le prix qu’on s’attendait », a confirmé le conseiller.

Sans mentionner de date, Olivier Picard a dévoilé les étapes restantes du projet qui s’échelonnera sur quelques années. Après avoir terminé le programme fonctionnel et technique (PFT), un document d’environ 500 pages qui détaille les besoins dans chacune des pièces du complexe, trois ébauches seront réalisées par le consortium d’architectes. Un choix sera arrêté, puis la réalisation des plans et devis s’enclenchera. Suivront l’appel d’offres et enfin la construction du bâtiment pour une ouverture en 2025.

« Ça fait au moins quatre ans qu’on travaille là-dessus. Et là, on peut au moins dire que le projet démarre officiellement ce soir », a conclu le conseiller de Bourgchemin.

image