10 janvier 2023
Une question qui s’impose
Par: Alexandre Brouillard

Depuis le début des années 80, Louise Grégoire-Racicot pose son regard sur la région comme journaliste à travers les pages du journal Les 2 Rives. Depuis février 2018, à titre de chroniqueuse, elle livre maintenant chaque semaine son opinion sur l'actualité régionale.

Qu’est-ce qu’un bon député ? Il peut paraître surprenant de poser cette question aujourd’hui alors que Jean-Bernard Émond vient tout juste d’être réélu avec 61% des votes et que Louis Plamondon est en poste depuis près de 40 ans! Visiblement, ils sont appréciés.

Publicité
Activer le son

Sûrement parce qu’ils sont présents à la collectivité. Outre leurs fonctions de législateur où ils suivent généralement la ligne du parti dont ils portent les couleurs, ils doivent aussi défendre vos droits et opinions auprès des gouvernements où ils siègent tenant compte de vos besoins et de votre vision d’une vie régionale riche et stimulante. C’est là qu’ils exercent leur capacité à négocier non sans écouter le point de vue des autres.

C’est toutefois dans leur bureau de comté qu’ils doivent plus encore témoigner de leurs qualités humaines d’écoute, d’empathie, d’enthousiasme et de créativité. Car ils doivent rapidement aborder de façon positive les situations pour en tirer le meilleur parti et régler celles qui doivent être corrigées.

Ainsi sont-ils les intermédiaires privilégiés entre la machine gouvernementale, les citoyens et la région qu’ils habitent. Ils doivent s’assurer que leur collectivité reçoive sa juste part des programmes publics en santé, en éducation, sur le plan du développement économique, de l’aide à l’emploi, etc.

En énumérant leurs perspectives 2023, Louis Plamondon et Jean-Bernard Émond ont probablement fait le tour de la liste d’envies bas-richeloise. Comme ils y ont inscrit les priorités de leur parti respectif. Mais ils ont bien pris garde de s’engager à stimuler l’avènement d’un leadership régional fort, structuré et efficace des élus et intervenants municipaux. Peut-être ne veulent-ils pas transgresser les règles des champs de compétence reconnue en politique. Pourtant des élus l’ont fait par les années passées avec simplicité et efficacité. Rappelons-nous Louis Plamondon lors de son premier mandat organisant avec les employés de MIL et le milieu une imposante marche sur Ottawa pour réclamer plus de construction navale ici. Puis, Albert Khelfa et Sylvain Simard prêchant largement le consensus régional et participant à plusieurs initiatives où le développement économique était la pierre angulaire de leurs démarches. Ces derniers ont agi constamment apportant idées et propositions pour y arriver solidairement. Jean-Bernard Émond a fait ses efforts quand, en août 2020, il a convoqué un forum régional pour entendre les attentes du milieu concernant le développement régional. Il a donné suite à certaines.

Mais il reste à trouver une cohésion plus efficace encore. Et c’est avec les élus régionaux et les forces vives du milieu que les députés composent les demandes, attentes et progrès de la région. Il importe de sentir autrement leur implication à cet égard.

Est-ce rêver en couleur? Est-ce une marotte? Que la mienne?- que d’attendre que les deux députés lèvent le voile publiquement sur les gestes qu’ils posent et poseront pour rallier le plus grand nombre ? J’espère que NON!

image