4 novembre 2021
Une subvention de 1,4 M$ possible pour un projet de plateforme virtuelle en emploi
Par: Jean-Philippe Morin

Le projet de Carrefour virtuel d’attraction, d’installation et de rétention de talents et des familles, initié par le Chantier d’attraction de la main-d’œuvre, fait son chemin. Il pourrait bénéficier d’une subvention de plus de 1,4 M$ pour mettre en œuvre des initiatives de recrutement, d’immigration, d’intégration de travailleurs et de familles, de marketing territorial et d’activités complémentaires en vue de soutenir étroitement les employeurs.

Publicité
Activer le son

Le projet de plateforme virtuelle en emploi a été retenu par la MRC de Pierre-De Saurel pour être envoyé au ministère des Affaires municipales et de l’Habitation dans le cadre du Fonds régions et ruralité. S’il est accepté par le ministère, il serait donc financé à 80 % grâce au volet « Signature innovation » qui vise le développement novateur d’une identité territoriale.

« Ce projet a rallié plusieurs partenaires autour d’objectifs communs. Il vient répondre à un besoin qui se fait sentir depuis longtemps dans le milieu. C’est assurément une opportunité de mettre en œuvre des actions innovantes dans notre région », souligne le préfet de la MRC de Pierre-De Saurel, Gilles Salvas.

« Le projet a été accueilli avec beaucoup d’enthousiasme par le MAMH. Outre la qualité des travaux étalés dans le devis, il est clair que le travail concerté, l’adhésion collective et l’implication de l’ensemble des parties prenantes sont des facteurs distinctifs importants. Nous ne comptons pas en rester là au moment de la mise en œuvre de ce projet. Nous continuerons sur cette même lancée pour les prochaines étapes en impliquant les employeurs, les organismes partenaires et les élus. Le travail d’équipe est fondamental dans la réalisation d’un tel projet », soutient pour sa part le porte-parole du Chantier, Mario Fortin.

Le projet résulte de consultations menées sur le terrain par le Chantier, qui regroupe une quinzaine d’organisations, auprès des élus de la MRC, des organismes partenaires et d’une quarantaine d’employeurs de la région.

Les prochaines semaines seront consacrées à l’analyse du projet par le MAMH puis à la préparation du protocole d’entente entre la MRC et ce ministère. D’autres ministères pourraient se joindre à ce projet régional afin de lui greffer de nouvelles opportunités ainsi que des fonds supplémentaires. Le souhait des partenaires est de se mettre en action dès le retour de la période des fêtes, suivant l’éventuelle entrée en vigueur du protocole d’entente en décembre 2021.

image