2 mars 2022
Vers une exploitation de canneberges à Sainte-Victoire-de-Sorel?
Par: Alexandre Brouillard
cranberries fresh

Le Québec est la principale province productrice de canneberges au Canada. Photo depositphotos.com

L’encadré rouge correspond au terrain de 14,6 hectares où l’entreprise Fruits des Îles a l’intention de cultiver des canneberges. Photo capture d’écran

Une exploitation de canneberges pourrait bientôt voir le jour à Sainte-Victoire-de-Sorel. L’entreprise Fruits des Îles aurait l’intention d’installer des cannebergières sur un terrain de 14,6 hectares anciennement occupé par une sablière.

Publicité
Activer le son

Rejoint par le journal Les 2 Rives, un des administrateurs de l’entreprise, Mario Lavallée, a confirmé l’existence du projet. Selon le Registraire des entreprises du Québec, la compagnie Fruits des Îles a été constituée en mai 2021 et possède un second administrateur, Éric Lupien.

Appelé à commenter davantage son projet agricole, Mario Lavallée n’a pas voulu divulguer plus d’informations pour le moment, mentionnant simplement qu’il était encore trop tôt pour donner plus de détails.

Pour sa part, le conseil municipal de Sainte-Victoire-de-Sorel a recommandé, le 7 février dernier, l’acceptation de la demande de Fruits des Îles auprès de la Commission de protection du territoire agricole (CPTAQ) pour l’enlèvement de sol arabe et de sable sur une partie de terrain où l’entreprise souhaite installer les cannebergières. Le terrain de 14,6 hectares s’étend du chemin des Patriotes, entre Sainte-Victoire-de-Sorel et Saint-Ours, jusqu’au ruisseau Raimbault.

Selon un plan agronomique réalisé par le biologiste et agronome Frédéric Fournier, l’emplacement visé est constitué d’une importante proportion de sable, soit un type de sol idéal pour la culture de canneberges. Pour la municipalité, ce projet serait l’occasion de revitaliser un lot agricole de 14,6 hectares inactif depuis plusieurs décennies.

Bien que le projet soit déjà assujetti à une autorisation du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, les entrepreneurs devront obtenir l’autorisation de la MRC de Pierre-De Saurel pour abattre des arbres et ainsi aller de l’avant avec leur projet.

image