11 janvier 2022
Vive le grand air!
Par: Deux Rives

Maire de Massueville de 2005 à 2021, Denis Marion commente l'actualité en tant que chroniqueur au journal Les 2 Rives. Photo Simon Ménard

Rando Québec, la fédération de la randonnée et de la raquette au Québec, a constaté une augmentation de plus de 60 % de l’achalandage sur les sentiers du Québec entre 2019 et 2021. Le profil des randonneurs s’est également modifié au cours de ces deux années, on voit une plus grande présence des randonneurs débutants et des familles.

Publicité
Activer le son

La situation actuelle y est évidemment pour quelque chose : nous voyageons très peu à l’étranger depuis mars 2020 et nous profitons au maximum de l’offre de sentiers de randonnée ou de raquettes au Québec, que plusieurs d’entre nous découvrent ou redécouvrent. La marche et le plein air sont souvent des activités qui coûtent peu… et qui font beaucoup de bien au corps et à l’esprit!

Je suis de ces personnes qui ont redécouvert le plaisir de marcher été comme hiver, de dénicher de nouveaux endroits pour le faire et de profiter des beautés que nous offrent nos saisons.

Toutes les régions du Québec offrent de nombreuses activités à réaliser en plein air, y compris la nôtre comme on peut le lire dans cette édition du journal.

Et c’est là que ça devient intéressant.

Forcé, depuis deux ans, à rester plus près de la maison, j’ai appris qu’il n’est pas nécessaire de se rendre très loin pour marcher entre une et deux heures, car notre région cache de beaux parcours de marche. On s’y engage en toute sécurité et ils offrent des occasions de changer complètement notre perspective de là où on habite. Comme de nombreux Québécois, nous profitons de la proximité. Pas besoin d’aller loin pour prendre l’air et constater combien de beaux endroits compte notre coin de pays.

Et si on partageait nos coups de cœur?

Je suis bien prêt à vous partager quelques-uns de mes parcours de marche, mais j’aimerais en retour que vous acceptiez d’en faire autant. Où allez-vous marcher pour vous aérer l’esprit et pour garder la forme? Quels sont les endroits que vous aimez et que vous croyez méconnus? Faites-le moi savoir par courriel ou sur la page Facebook du journal, on pourra les partager dans une prochaine chronique. Et je suis curieux de les découvrir grâce à vous.

La rivière Yamaska est une rivière mal connue de la région. Mais celles et ceux qui la longent, à Saint-Aimé, Massueville, Saint-David et Yamaska ont appris à aimer les paysages qu’elle offre à la vue. Un de mes parcours préférés part de l’église de Yamaska, rue Principale (à une quinzaine de minutes en voiture tout au plus de Sorel-Tracy!). Je me dirige vers le nord jusqu’au rang du Petit Chenal pour m’engager par la suite sur le rang de l’Île du Domaine Est. Il y a 4,5 km jusqu’au bout du bout du chemin. Mais on longe la rivière de très près en appréciant le calme et la beauté des paysages. J’y ai vu récemment un magnifique pygargue à tête blanche qui a décidé, avec majesté, de traverser en vol la rivière Yamaska.

Illuminez vos soirées à Saint-Joseph-de-Sorel

Jusqu’à la fin janvier, Saint-Joseph-de-Sorel nous offre un parcours tout en lumière grâce à d’impressionnantes structures illuminées. Les activités de la Féerie des lumières ont malheureusement été reportées à cause de la pandémie, mais les installations illuminées, dont certaines sont nouvelles de cette année, sont là et vous attendent. Rendez-vous au Parc Olivar-Gravel, où les structures sont installées, puis prenez la rue Saint-Pierre et engagez-vous dans le sentier situé tout près du service de garde Marie-Stella. Vous y découvrirez des arbres magiques! Les enfants vont aimer et les adultes tout autant!

Bonne marche et bon hiver!

image