23 mars 2022
Augmentation du prix de l’essence
Des compagnies de transport refilent la facture aux clients
Par: Alexandre Brouillard

Le Groupe Robert facture actuellement 73 % de surcharge en carburant à ses clients pour compenser la hausse du prix de l’essence. Photo tirée de Facebook

Alors que le portefeuille des compagnies de transport et de déménagement est directement touché par la hausse du prix de l’essence, l’entreprise Groupe Robert, qui possède des installations à Sorel-Tracy, se voit contrainte de refiler la facture à ses clients.

Publicité
Activer le son

À lire aussi: Les propriétaires de taxi de la région pris à la gorge 

Œuvrant dans le milieu du transport depuis plus de 25 ans, le directeur des opérations chez Groupe Robert, Christophe Borduas, admet que la plus récente augmentation du prix de l’essence « est du jamais-vu et a un impact immédiat sur nos activités ».

Pour cette entreprise, qui couvre l’entièreté du territoire nord-américain avec une flotte d’environ 800 camions, le carburant est une dépense majeure. Ainsi, dès que le baril de pétrole a dépassé le seuil des 100 $, au début du mois de mars 2022, Groupe Robert a décidé de refiler la facture à ses clients.

« On refacture à nos clients directement, affirme M. Borduas. Ils n’ont comme pas le choix de suivre la cadence et tout le monde est réceptif. »

Ainsi, en plus du taux de base facturé pour ses services, le transporteur ajoute un pourcentage pour compenser les dollars supplémentaires dépensés en carburant.

« Actuellement, en plus du taux de base, on facture 73 % de surcharge en carburant aux clients, précise Christophe Borduas. Depuis toutes mes années dans le transport, c’est la première fois que je vois le carburant aussi cher. »

Des déménagements moins rentables

Tout comme les transporteurs, les compagnies de déménagement consacrent une bonne partie de leur budget dans l’essence. Alors que le 1er juillet et la période des déménagements arrivent rapidement, les propriétaires de compagnies qui offrent des services de déménagement verront leurs dépenses augmenter et leurs profits diminuer.

Malgré cette situation historique, le propriétaire de Déménagement St-Germain et de Déménagement Jocelyn Nadeau, Éric St-Germain, a décidé de ne pas augmenter ses tarifs.

« La hausse de l’essence a un impact énorme sur nos activités, confie M. St-Germain. Mais on n’augmente pas les prix des clients qui ont déjà réservé nos services pour mai, juin et juillet. Et on ne chargera pas plus cher aux clients qui s’ajouteront, parce qu’on essaie d’être égal avec tout le monde. »

Inévitablement, ce dernier s’attend à avoir moins de profits qu’anticipé durant la saison des déménagements. « C’est sûr qu’on va avoir des pertes, mais on ne sera pas en déficit. Pour des déménagements à Sorel-Tracy, ce ne sera pas si pire, mais pour des déménagements en Ontario et en Nouvelle-Écosse, la différence va paraître beaucoup. Au bout de la ligne, on va avoir moins de revenus. »

Alors qu’il s’est récemment porté acquéreur de Déménagement Jocelyn Nadeau, Éric St-Germain demeure positif. « On espère que le prix de l’essence baisse, mais mes entreprises se portent bien. Durant la haute saison, je peux avoir jusqu’à une vingtaine d’employés et dix camions sur la route », conclut-il.

image