23 février 2022 - 03:00
Un nouveau EP fait en collaboration avec l’artiste Y POP COÏT
GODETT explore un nouveau style de musique électronique
Par: Katy Desrosiers

Charles Robert développe, avec son projet GODETT, son côté producteur de musique électronique. Photo Jean-Philippe Sansfaçon

Le EP de GODETT & Y POP COÏT est disponible sur les plateformes d’écoute électronique. Photo Marie-Ève Poirier

À lire aussi : Une nouvelle chanson francophone pour Charles Robert

Le Sorelois Charles Robert, avec son projet de production de musique GODETT, a lancé récemment un nouveau EP de trois chansons avec l’artiste Y POP COÏT. Ces morceaux de musique électronique ont un son différent des précédentes créations du producteur.

Le projet a éclos un peu avant la pandémie et a continué d’évoluer tout au long. Au départ, tant GODETT que Y POP COÏT étaient à la recherche de collaborateurs chacun de leur côté pour développer des projets. Quelqu’un a suggéré le nom de GODETT à Y POP COÏT, alias Yan Villeneuve.

« Il est venu en studio une journée pour voir si nos univers pouvaient bien s’imbriquer, pour qu’on soit en symbiose là-dedans. Après une première journée, on avait déjà établi les bases d’une première chanson. On a jammé tout l’après-midi et de ça ont découlé plusieurs idées », explique Charles Robert.

Comme le processus avait bien été pour la première chanson, les deux artistes ont décidé de poursuivre leur travail ensemble. La création des pièces s’est réalisée dans la collaboration, alors que Charles Robert créait des mélodies et Yan Villeneuve inventait des schémas vocaux. Plusieurs versions de chaque pièce ont été créées jusqu’à l’obtention du résultat final, alors que les artistes peaufinaient les pièces et ajoutaient leur grain de sel à distance à tour de rôle.

Avec ce projet, les deux artistes n’avaient pas d’objectif précis, si ce n’est que de créer de la musique pour le plaisir et la partager dès qu’elle est prête.

« Dans le monde électro, il y a beaucoup de collaborations. Le but n’est pas de faire ça en show. Les deux, on continue nos chemins. C’est vraiment un truc spontané, éphémère je dirais en même temps, qui sert la bonne cause de partager notre musique et faire de la création pour nous », mentionne le musicien sorelois.

Explorer le style électronique

Avec ce projet, Charles Robert a exploré un côté différent de la musique électronique. « C’est complètement différent [de ce que j’ai déjà fait]. Ça reste pop électro, mais je considère qu’il y a quelque chose de plus obscur. C’est très sexy, badass », décrit le producteur.

Malgré que chaque chanson soit unique, il y a une certaine homogénéité entre elles. « Je trouve qu’on a une facture musicale spécifique à ce projet », ajoute-t-il.

Le musicien avait envie de se plonger dans un tel projet afin d’utiliser les différentes cordes qu’il a à son arc.

« J’avais envie de faire ça et de me dire que j’étais capable de le faire. J’avais envie de partager aux gens ce style-là qui me plait à écouter », souligne-t-il.

Un jour, il assure qu’il y aura d’autres créations dans ce style, que ce soit avec Y POP COÏT ou un autre artiste.

Le Sorelois travaille déjà sur d’autres projets avec son chapeau de producteur sous le nom GODETT. Dans les derniers mois, d’autres chansons qu’il a créées avec d’autres artistes sont sorties. Entre autres, à l’automne, est parue la chanson Nameless Connection, qu’il a écrite avec le musicien et chanteur Julien Charbonneau, qu’on peut présentement voir à Star Académie.

image