5 avril 2022
La Société des traversiers s’entend avec ses employés CSN
Par: Jean-Philippe Morin

Les employés CSN de la traverse de Sorel-Tracy ont ratifié une entente avec la STQ pour une nouvelle convention collective. Photothèque | Les 2 Rives ©

Les employés non brevetés CSN de la traverse de Sorel-Tracy ont voté en faveur de l’entente proposée par la Société des traversiers du Québec (STQ) dans le cadre du renouvellement de leur convention collective.

Publicité
Activer le son

Rappelons que les employés CSN de la traverse de Sorel-Tracy étaient en grève du 1er au 5 novembre 2021 afin de dénoncer la lenteur des négociations. Outre les employés CSN de Sorel-Tracy–Saint-Ignace-de-Loyola, ceux de Québec-Lévis et de Matane-Baie-Comeau-Godbout ont aussi accepté l’entente.

« Nous sommes heureux du dénouement qui nous permettra d’offrir des conditions de travail bonifiées à nos employés tout en respectant la capacité de payer des Québécois. Nous souhaitons par le fait même que cette entente facilite le recrutement et la rétention de notre personnel. Le résultat des votes témoigne de notre volonté d’en arriver à une entente bénéfique pour les deux parties » souligne Stéphane Lafaut, PDG de la STQ.

En plus des paramètres généraux d’augmentation salariale annuelle que l’on retrouve dans les secteurs publics et parapublics, les deux parties se sont entendues sur d’autres mesures particulières touchant l’organisation du travail. Ces mesures permettront d’assurer davantage de robustesse et de polyvalence en matière d’effectif ce qui aura également pour effet d’amener une meilleure fiabilité et prévisibilité du service dans ces trois traverses. L’effet combiné de ces paramètres et des autres mesures particulières se traduira par une hausse de leur revenu global qui se situe entre 8 % et 14 % sur trois ans selon la catégorie d’emploi. Les employés pourront recevoir dans les 90 jours après la signature de la convention les versements des ajustements rétroactifs de salaire.

De leur côté, les officiers mécaniciens et de navigation de toutes les traverses, y compris celle de Sorel-Tracy, avaient déjà signé leur nouvelle convention collective en octobre 2021. Ils étaient représentés par le Syndicat des Métallos.

image