14 décembre 2021
Incendie au 65, rue de la Reine
Le bâtiment ne représentait pas un danger, selon la Ville de Sorel-Tracy
Par: Alexandre Brouillard

Les débris du bâtiment incendié ont été poussés vers les fondations par les employés de la Ville de Sorel-Tracy. Photo Les 2 Rives ©

Alors qu’une citoyenne confiait son inquiétude, la semaine dernière au journal Les 2 Rives, quant à l’état de décrépitude du bâtiment désaffecté situé au 65, rue de la Reine, le Service d’urbanisme et la division de prévention en incendie de la Ville de Sorel-Tracy assurent qu’il ne représentait aucun danger pour la population et que les suivis des plaintes avaient été effectués.

Publicité
Activer le son

Rejoint par le journal Les 2 Rives à la suite de l’incendie, le conseiller du Vieux-Sorel, Jocelyn Mondou, avait confié que quatre plaintes lui avaient été soumises par des résidents du quartier inquiets de l’état du bâtiment. Il avait alors assuré que les plaintes avaient été acheminées au Service de l’urbanisme de la Ville.

Rappelons qu’un incendie avait ravagé ce bâtiment désaffecté le jeudi 2 décembre. Une quarantaine de pompiers ont été dépêchés sur place pour combattre le feu. Un combat qui a duré plusieurs heures avec l’aide de quelques municipalités voisines qui avaient été appelées en renfort.

Le chef de division de l’urbanisme et chef de la division permis et inspection à la Ville de Sorel-Tracy, Emmanuel Fredette, a affirmé que le Service d’urbanisme recevait des plaintes de citoyens depuis 2018 au sujet de l’état de ce bâtiment.

« Le Service d’urbanisme avait transmis des avis d’infraction en vertu de nos règlements d’entretien, d’insalubrité et de construction demandant au propriétaire de rendre le bâtiment sécuritaire, de le barricader et de s’assurer qu’il n’y avait pas d’électricité, de gaz ou de branchement d’aqueduc. […] On avait effectivement constaté que des éléments du bâtiment étaient en fin de vie, mais on a toujours constaté que la structure du bâtiment ne menaçait pas le public. On considérait donc que le bâtiment était somme toute sécuritaire », explique-t-il.

« Ce n’est pas parce qu’un bâtiment est vacant, surtout quand il n’y a plus de gaz et d’alimentation électrique, que c’est un risque d’incendie. Cependant, il peut y avoir un risque d’incendie par entremise d’éléments criminels », explique Philippe Gascon, technicien enquêteur à la Ville de Sorel-Tracy qui est responsable de la division prévention.

Un propriétaire fantôme

Depuis 2018, le Service d’urbanisme de la Ville a envoyé une dizaine de mises en demeure au propriétaire du bâtiment pour exiger des interventions. « Nous l’avons aussi averti à plusieurs reprises que les barricades n’étaient plus sécuritaires », précise M. Fredette, tout en soulignant que la Ville s’était déjà occupée de barricader le bâtiment.

Dans le cas qu’un propriétaire ne collabore pas avec les instances municipales, le Service d’urbanisme peut entamer des procédures judiciaires. « La Ville mandate des procureurs assez régulièrement pour obtenir des ordonnances de démolition de la Cour supérieure du Québec. […] Je pense qu’on était rendu là avec le bâtiment de la rue de la Reine », soutient Emmanuel Fredette.

Le journal Les 2 Rives a tenté à plusieurs reprises d’entrer en contact avec le propriétaire du bâtiment du 65, rue de la Reine, sans succès.

Les prochaines étapes

Près de deux semaines après les événements, la Sûreté du Québec (SQ) mène toujours une enquête pour connaître la cause de l’incendie. « Pour nous, ce n’est visiblement pas un incendie accidentel », affirme M. Gascon.

Finalement, la semaine dernière, la Ville a poussé les débris du bâtiment jusqu’à la fondation. Des clôtures seront également installées. « Ce sont des étapes que le prioritaire est censé faire par son assureur. Ce qui n’a pas été fait. On suit la situation de près et le directeur général est sur le dossier presque au quotidien », conclut le chef de division du Service des communications de la Ville, Dominic Brassard, en soulignant que la Ville ne s’est pas traîné les pieds dans ce dossier depuis trois ans.

image