22 mars 2022
Les élus de Saint-Roch-de-Richelieu augmentent leur salaire de 45 %
Par: Alexandre Brouillard

Le salaire du maire de Saint-Roch-de-Richelieu, Alain Chapdelaine, passe de 12 232,18 $ à 17 737,39 $. Photo Mireille Caza

Après plusieurs années sans hausse importante de leur rémunération, le maire et les conseillers de Saint-Roch-de-Richelieu verront leur salaire augmenter de 45 % à partir de 2022. Ils emboitent ainsi le pas à leurs comparses de Saint-Ours qui ont également augmenté considérablement leur rémunération plus tôt en mars.

Publicité
Activer le son

Lors du dernier conseil municipal, le 15 mars, les élus de Saint-Roch-de-Richelieu ont adopté à l’unanimité le règlement décrétant le traitement des élus municipaux. Ainsi, le maire voit sa rémunération passer de 12 232,18 $ à 17 737,39 $, soit une hausse de 45 %. De leur côté, les conseillers municipaux verront leur salaire passer de 4077,56 $ à 5912,71 $, soit une hausse de 45 %. Le montant d’allocation du maire sera de 8868,70 $ et ceux des conseillers municipaux de 2956,36 $.

La rémunération des élus sera indexée annuellement en fonction de l’indice des prix à la consommation, sans toutefois pouvoir dépasser un taux maximal de 3 %.

Le maire de la Municipalité de Saint-Roch-de-Richelieu, Alain Chapdelaine, confie que l’augmentation des salaires des élus était sur la table depuis plusieurs années. « En 2017, le maire de l’époque Michel Beck avait analysé la situation salariale et croyait qu’un coup de barre dans les salaires était nécessaire. Mais il y avait de gros dossiers en cours, dont la situation avec Champag. Le traitement des élus avait donc été mis sur la glace », explique-t-il.

M. Chapdelaine croit donc qu’il était devenu primordial d’augmenter la rémunération des élus rochois. « Saint-Roch-de-Richelieu est en constante évolution et nous avons accueilli beaucoup de nouveaux résidents dans les dernières années. La charge de travail des élus a donc considérablement augmenté. On s’est aussi comparé avec d’autres municipalités dont la rémunération était plus élevée, comme Sainte-Anne-de-Sorel et Sainte-Victoire-de-Sorel », indique M. Chapdelaine.

Par ailleurs, lors des dernières élections municipales, en novembre 2021, un poste de conseiller municipal avait été laissé vacant, alors que personne n’avait déposé sa candidature. Le maire espère donc que cette hausse salariale attirera plus de personnes en politique municipale.

« Il fallait vraiment rendre les postes plus attrayants, assure-t-il. On ne veut pas revivre la même situation, c’est important d’avoir des gens compétents dans les postes d’élus municipaux. »

Équité salariale

En plus de l’augmentation du salaire des élus, Alain Chapdelaine croit important de revoir les salaires des employés municipaux en 2022. Ainsi, en tant qu’employeur, Saint-Roch-de-Richelieu travaille actuellement sur une nouvelle équité salariale.

Le maire affirme que depuis deux ou trois ans, la Municipalité est constamment en recrutement. « On note un taux de roulement élevé parmi nos employés municipaux, indique-t-il. Peu importe le poste, on doit améliorer la rétention. Si on veut garder nos employés, on doit rendre les salaires équitables et compétitifs. »

D’ailleurs, la Municipalité commencera sous peu ses recherches afin d’embaucher un nouveau directeur général. « Il y a de bons candidats sur le marché, je n’ai pas de doute que nous allons trouver rapidement », conclut Alain Chapdelaine.

image