17 mai 2022
État du pont Turcotte
Des parties de la structure affectées par de l’effritement et de la corrosion
Par: Katy Desrosiers

À côté d’une photo associée à la section contreventements, on y note une perforation et perte de matériau de plaques d’assemblages, en plus de zones de corrosion avec pertes de section de bandes externes, ce qui affecte leur capacité à supporter les charges. Photo tirée du rapport du MTQ

Avec une photo associée à la section poutres à âme pleine / poutres/caissons, on y note un délaminage et un éclatement avec une armature visible corrodée. Les étriers sont dégagés, affectant de façon importante sa capacité à supporter les charges. Photo tirée du rapport du MTQ

Au niveau des contreventements, on y note une perte de matériau considérée d’importante à très importante d’une plaque d’assemblage, affectant de façon très importante sa capacité à supporter les charges. Photo tirée du rapport du MTQ

Des fissures allant jusqu’à 1,75 mm sont notées au niveau des piles du pont, avec du délaminage du béton et des signes d’infiltrations. Photo tirée du rapport du MTQ

À lire aussi :

Des mesures supplémentaires imposées en raison du non-respect de la limitation de tonnage

Sorel-Tracy et Saint-Joseph-de-Sorel réclament des travaux rapidement

 

La dernière inspection générale du pont Turcotte à Sorel-Tracy a été réalisée en décembre 2020. Dans le rapport de 203 pages, il est inscrit que des éléments de la structure sont altérés, ce qui fait que leur capacité à supporter les charges est affectée de façon importante ou très importante.

Publicité
Activer le son

Le pont Turcotte a été construit en 1932. Son indice de condition générale (ICG), selon le dernier rapport d’inspection générale du ministère des Transports du Québec (MTQ), est de 3, ce qui en fait une structure nécessitant des réparations. L’ICG peut aller de 1 à 4, 1 étant une structure nécessitant un remplacement, 2 une structure nécessitant des travaux majeurs et 4 une structure ne nécessitant aucune intervention.

Même dans le cas de travaux majeurs, soit un indice de 2, le site web du MTQ précise que les travaux sont dits d’envergure, mais non urgents et la planification et la réalisation peuvent s’étendre sur plusieurs années. Ainsi, les réparations nécessaires au pont Turcotte ne sont pas considérées comme urgentes. Aucune date d’intervention planifiée n’est indiquée sur la fiche du pont.

Dans le plus récent rapport, il est indiqué qu’un suivi est à faire concernant des risques de chute de fragments de béton.

Au niveau de l’inspection des différents éléments du pont, il est permis de constater que les poutres à âme pleine / poutres-caissons, les poutres triangulées et les contreventements sont ceux récoltant le plus de commentaires et pour lesquels il y a des défauts affectant de façon importante à très importante leur capacité à supporter les charges.

Parmi les problématiques nommées pour différentes portions du pont, il y a des éclatements du béton avec une armature visible corrodée, des joints de construction ouverts, des fissures du béton (en millimètres), des déformations par corrosion, des pertes de section de plaques d’assemblage, de l’orniérage jusqu’à 30 mm sur la voie sud et des défauts de revêtement concernant la protection contre la corrosion.

Le MTQ note que l’inspection générale est réalisée tous les deux ans. La prochaine aura lieu cette année. Chaque an, une inspection annuelle moins détaillée est aussi réalisée. Celle-ci a eu lieu pour la dernière fois en juillet 2021.

image